LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

Nouveautés Vidéo en Poche
Il y a du nouveau sur Vidéo en Poche ! Nous sommes très heureux de vous annoncer l’entrée au catalogue du film 120 battements par minute de Robin Campillo ainsi que de Jeanette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont. Le principe est toujours le même, venez avec votre clé USB ou votre dis...

Séance unique le jeudi 28 mars à 20h suivie d’une discussion avec Jean-Marc Lavaur, professeur en psychologie à l’Université Montpellier 3.

THE RAFT

Marcus LINDEEN
Suède-Danemark 2018 1h40 VOSTF

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Ces événements oubliés n’attendaient que la curiosité d’un jeune documentariste pour ressurgir... En 1973, six femmes et cinq hommes entreprirent une traversée de l’Atlantique sur un radeau conçu par l’anthropologue mexicain Santiago Genovés. Mais cet apprenti sorcier fut bientôt désavoué par l’université au nom de laquelle il avait lancé cette analyse « scientifique » des comportements. Sa théorie : sexe et violence allaient soulever la tempête, révélant les origines de la guerre dans l’espèce humaine ! Pour s’assurer du résultat, Genovés avait donné le pouvoir aux femmes sur le radeau et sélectionné, parmi elles, une beauté irrésistible que les mâles se disputeraient. Il avait aussi pris soin de choisir des participants de nationalités différentes et n’allait pas hésiter à manipuler tout le monde pour faire jaillir l’étincelle de la discorde, du chaos. Deux caméras étaient embarquées, le spectacle pouvait commencer...
Le réalisateur a mis dans son documentaire toute la fascina- tion que peuvent susciter les années 1970, avec leurs idées fantasques, leur liberté que l’on pourrait, aujourd’hui, voir comme de l’inconscience. Mais au sensationnalisme qu’ap- pelle la dérive d’un radeau en eaux troubles, ce lm fascinant oppose la sobriété. Si les images tournées à l’époque annoncent la télé-réalité, celles d’aujourd’hui sont soignées : sur une copie du radeau, reconstitué en studio, d’anciens passagers viennent partager leurs souvenirs, avec retenue. Ces «cobayes » d’autrefois, le réalisateur ne les mitraille pas de questions. Car il ne mène pas une enquête sur le passé : il écoute une histoire, si forte qu’elle se passe de commentaires, et il la fait résonner brillamment. Sur le fond noir des murs du studio, les témoins se détachent avec une intensité dramatique digne d’une représentation théâtrale. Malmenés de bien des façons lors de leur traversée de l’Atlantique, ils viennent célébrer une victoire qui justi e le caractère solennel de leurs retrouvailles : car, en 1973, la guerre entre eux n’a pas eu lieu. Ce documentaire d’une grande originalité cache une fable pleine d’un espoir inespéré. (FrEdEric StrauSS, Télérama)