LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

"Un sale métier" à voir sur Mediapart
UN SALE METIER, c’est le titre (emprunté au Voleur de Georges Darien) d’un très chouette film réalisé par Pascal Catheland il y a quelques années, qui est visible en accès libre sur le site de Mediapart pendant une semaine à partir du 26 avril 2020 : Un sale métier / Mediapart. La présentation d...

LES GRANDS VOISINS, LA CITE REVEE
LES GRANDS VOISINS et Utopia Sainte Bernadette à MontpellierUne fois n’est pas coutume, à la suite de nos amis d’Utopia Tournefeuille, nous nous essayons à partager avec vous un film, LES GRANDS VOISINS - et de profiter autant que possible de ce moment pour discuter, ensemble, avec d’autres. San...

La Lettre de Wajdi Mouawad
“Nogent-sur-Marne, le 12 avril 2020Mon cher petit garçon, T’écrire ces quatre mots me bouleverse. Ils rendent si réel l’homme que tu es, en cet aujourd’hui qui est le tien, quand, dans celui qui est le mien, tu n’es encore qu’un enfant. Cette lettre je l’adresse donc à l’homme que tu n’es pas en...

SI TOUT RECOMMENÇAIT ?

Du 17/06/20 au 04/08/20


Et bien non ce ne sera pas, comme vous l’a dit Édouard Philippe, le 22 juin que le cinéma Utopia ouvrira ses portes.
La raison de cette décision, qui a pris la profession de court, est probablement plus politique que cinématographique. Comme le disent certains mauvais esprits, avec un premier tour d’élection municipale catastrophique avec si peu de votants (Montpellier a eu par exemple 53 099 votants sur 153 403 inscrits), il fallait bien revenir à une situation à peu près normale le dimanche 28 juin, jour du deuxième tour, pour tenter d’asseoir la légitimité de nos futur(e)s élu(e)s.
Les distributeurs ont besoin de temps pour caler les sorties de leurs films… Utopia également pour faire sa programmation, éditer sa gazette (notre imprimeur est toujours en activité réduite), la distribuer…

Ce sera donc le mercredi 1er juillet que nous remettrons les projecteurs en route.

Vous aurez donc en main la première gazette post-corona et vous vous dites peut-être que maintenant tout va bien et que nous l’aurions échappé belle. Nous ne voudrions pas gâcher cette grande bouffée de bonheur voire de béatitude, même si cela nous va droit au cœur, mais prudence, prudence, la suite pourrait être compliquée… Utopia a vécu pendant la période de confinement essentiellement sur VOTRE argent.
Et oui ! Plus vous êtes nombreux à nous suivre et à acheter des abonnements, plus notre petit matelas financier est épais et plus nous pourrions survivre à de telles catastrophes. Mais il ressemble aujourd’hui davantage à un futon japonais qu’à un bon gros matelas en crin de cheval !
Les problèmes de trésorerie vont donc apparaître maintenant, amplifiés par les contraintes d’accueil, le fait de ne disposer que de 50% de capacité de salles (déjà bien petites !) et l’incertitude sur votre retour massif chères spectatrices et spectateurs…
Des tensions vont continuer d’exister dans toute la profession : les « petits » distributeurs face aux puissants, les salles Art et Essai face aux salles dites commerciales et leur envie compréhensible de faire feu de tout bois pour se refaire une santé. La forte présence depuis le confinement du digital dans nos demeures, de Netflix, du cinéma à la maison… n’a pas arrangé les choses. Pas plus que le peu de prise de positions précises de nos politiques pour protéger le pan de l’Art et Essai, si unique sur le territoire français, mais si fragile ! Vous le voyez, tout cela n’est pas forcément fait pour nous rassurer !



EN UN MOT ACHETEZ DES ABONNEMENTS !

Pour les raisons sanitaires (voir protocole sur la colonne de droite Voici donc la liste des nouveautés au "ciné-déconfiné"), nous allons nous concentrer dans un premier temps sur les films que nous avions abandonné en plein confinement. Quelques titres viendront s'y ajouter, au fur et à mesure que les distributeurs jugeront leur sortie viable.
La suite, c’est vous qui l’écrirez partiellement avec votre retour. Nous vous attendons nombreux avec beaucoup de plaisir et d’impatience.
Tiens, si on le pouvait, même qu’on vous embrasserait !!!