UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de la...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Séance unique le lundi 30 janvier à 20h
Cycle Ciné Campus 2023
, la programmation étudiante de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, dont le fil conducteur cette année sera : Les premières fois !

LES PREMIERS TEMPS

Programme de courts-métrages des pionniers du cinéma. Mis en musique par Léandra Estatof. En partenariat avec La Comète argentique, qui viendra nous présenter deux films en copie 16 mm !

Du 30/01/23 au 30/01/23



Un savant astronome propulsé en direction de la lune, un spectacle de chiens acrobates ou bien une publicité pour une entreprise de l’époque ; trois synopsis différents, associés à trois réalisateurs différents. Tous possèdent pourtant un point commun : ils font partie de ces premiers films de l’histoire du cinéma. Le 28 décembre 1895, la première projection de cinéma publique payante est organisée dans le salon indien du Grand Café de Paris. C’est le lancement d’une innovation qui va permettre l’essor du septième art. On la doit à deux grands industriels lyonnais, les frères Lumière, qui en font la publicité à travers cet événement. Seule une trentaine de personnes issue de la haute bourgeoisie a la chance d’assister à cette séance. Les « premiers temps » du cinéma, qui courent entre 1895 et 1915, foisonnent de films qui sont parfois tombés dans l’oubli. Plus d’un siècle après, une projection similaire à la première de l’histoire est organisée. Tout comme celle de Louis et Auguste Lumière, elle est composée d’une dizaine de courts et moyens métrages réalisés par des pionniers du grand écran. Des films du prestidigitateur, illusionniste, grand réalisateur et créateur de trucages au cinéma, Georges Méliès mais aussi d’Alice Guy, la première réalisatrice de l’histoire du cinéma qui a débuté aux côtés de l’inventeur Léon Gaumont. Une vue des frères Lumière sur grand écran. Enfin, la diffusion de deux films projetés par un projecteur 16 mm, qui se trouvera dans la salle pour immerger les spectateurs et spectatrices au maximum : deux moyens-métrages burlesques incarnés par l’une des plus grandes figures du cinéma muet, Charlie Chaplin, génie et icône connue de tous par son personnage Charlot.

Au programme : La Sortie de l'usine Lumière à Lyon de Auguste et Louis Lumière (1895) - Le Cauchemar (1896), Après le bal (1897), L'Homme à la tête en caoutchouc (1901), et Le Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902) - Les Chiens savants (1902) et Une histoire roulante d'Alice Guy (1906) - Charlot à la plage et Charlot boxeur de Charlie Chaplin (1915)