MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-283.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)
COUV-282.jpg, août 2018 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)...

FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT
vacances.jpg, août 2018vacances.jpg, août 2018 ... Lire FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT...

LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv281-web.jpg, juin 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA MORT AUX TROUSSES

(NORTH BY NORTHWEST) Alfred HITCHCOCK - USA 1959 2h16mn VOSTF - avec Cary Grant, Eva Marie-Saint, James Mason, Jessie Royce Landis, Leo G. Carroll, Martin Landau... Scénario de Ernest Lehman. Musique de Bernard Herrmann.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA MORT AUX TROUSSESLe scénario de La Mort aux trousses est d'autant plus brillant et jubilatoire que ses bases sont raisonnablement improbables ! C'est bien l'un des tours de magie majeurs du grand cinéma hollywoodien que de rendre l'incroyable crédible à l'écran. Et c'est ainsi que nous allons être tenus en haleine pendant deux heures et quart par l'histoire abracadabrante d'un publicitaire américain entraîné dans une sombre machination d'espionnage pour la seule raison qu'il est pris pour un autre. Et l'intrigue prend des allures vertigineuses lorsqu'on apprend que l'autre en question n'existe pas, qu'il est pure invention des services secrets états-uniens !

La mécanique s'enclenche impeccablement dès la première séquence, avec ce coup de téléphone dans un bar d'hôtel qui fait naître la confusion d'identité. Ensuite ça roule à 100 à l'heure, avec des rebondissements et des séquences qui restent comme autant de morceaux de bravoure, des tours de force au brio rarement égalé : le crime aux Nations Unies, la poursuite sur le Mont Rushmore et bien sûr l'attaque de l'avion dans un champ désert. Cette dernière séquence, célébrissime, Hitchcock a souvent expliqué comment il l'avait conçue : il voulait aller à l'encontre des clichés utilisés dans la plupart des scènes d'angoisse (obscurité, lieu clos…). Ici tout se passe en plein soleil, dans un espace ouvert et à l'horizon illimité. C'est précisément l'absence d'ombre, le manque d'aspérité et d'abri possible pour le héros qui créent le climat d'angoisse, tant sur un plan dramatique que plastique…
Mais sont inoubliables également plusieurs moments de pure comédie, dans lesquels l'élégance et le sens du rythme de Cary Grant font merveille…