MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv-283.jpg, oct. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°283 ( du 26 septembre au 30 octobre 2018) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)
COUV-282.jpg, août 2018 ... Lire LA GAZETTE DE RENTRÉE DU 15 AOÛT AU 25 SEPTEMBRE À TÉLÉCHARGER ( RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT À 15H45)...

FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT
vacances.jpg, août 2018vacances.jpg, août 2018 ... Lire FERMETURE ESTIVALE - RÉOUVERTURE LE 15 AOÛT...

LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER
Couv281-web.jpg, juin 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°281 ( DU 20 JUIN AU 31 JUILLET 2018) À TÉLÉCHARGER...

Dans le cadre du festival " Sciences en Bobines "
Séance unique le Mercredi 17 octobre à 20h30 à Utopia Saint-Ouen l’Aumône, suivie d’un débat avec Christian Vélot, enseignant-chercheur en Génétique moléculaire à l’Université Paris-Sud, et Éric Meunier, salarié de l’association Inf’OGM.

BIOLOGIE 2.0

Charles-Antoine de Rouvre et Jerome Scemla - documentaire France 2016 53mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

BIOLOGIE 2.0Les progrès de la science ont-ils une limite ? C’est l’une des questions que vous vous poserez sans doute à la vue de Biologie 2.0. Charles-Antoine de Rouvre, l’un des réalisateurs de ce documentaire, s’est rendu au Canada et aux Etats-Unis pour rencontrer des biologistes dont le travail vise à « faire évoluerl’évolution ». L’homme peut, en effet, désormais créer de nouvelles formes de vie, à partir de celles existant.

Le premier volet présente la biologie de synthèse, un domaine qui, à une époque où certains procédés industriels se révèlent néfastes pour notre environnement et notre santé, soulève de nombreuses craintes. D’autant plus que cette biologie nouvelle génération relève de la création et de la manipulation de micro-organismes naturels appliquées à des domaines variés (agroalimentaire, environnement, informatique…). Pourtant, les chercheurs de cette discipline émergente s’accordent à dire, à l’aune de leurs récentes découvertes, qu’elle permettrait de guérir nombre de maladies, dont le cancer.
Drew Endy, ingénieur en biologie, explique qu’il pourrait être possible, grâce à ces créations artificielles, de programmer une cellule dans le but de repérer une pathologie et, le cas échéant, de la résorber ! Selon George Church, professeur de génétique à l’université Harvard, la biologie synthétique – alliance de biologie et d’ingénierie – sera même capable d’offrir des alternatives nouvelles aux allures de « révolution industrielle ». La découverte de l’ADN, la manipulation des gènes et leur typologie ont été les éléments déclencheurs de ces avancées qui promettent aujourd’hui la création et la duplication de tout ce qui nous entoure, ou presque.

Au cœur de débats éthiques et religieux entre autres, la biologie de synthèse ne fait pas (encore) l’unanimité, et pour cause. Comment ne pas s’interroger sur cette extraordinaire capacité de moduler l’organique et ce qu’elle implique ? A une époque où le réel répond à la fiction, ce pouvoir nourrit certaines appréhensions. On oscille donc, à l’image de Charles-Antoine de Rouvre, entre admiration et peur dans ce documentaire aux confins du film de science-fiction. Et ce n’est qu’une entrée en matière.

(Nabil Halloui, Le Monde)

Sciences en Bobines est un festival de projections-débats sur les controverses Sciences-Société. Il a été créé en 2004 par l’association Sciences Citoyennes qui organise cette année sa 14ème édition avec des sessions dans près de 20 villes en France (et au Québec). À travers son festival, Sciences Citoyennes vise à encourager le débat sur les développements technoscientifiques et leurs conséquences environnementales, sanitaires et sociales tels que le nucléaire, les organismes génétiquement modifiés (OGM), les nanotechnologies, la géo-ingénierie, le transhumanisme... Considérant que les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres, qu’ils sont au centre d’enjeux politiques, économiques et sociaux, Sciences Citoyennes s'est donnée pour objet de favoriser une appropriation citoyenne et démocratique des sciences.
http://sciencesenbobines.org/

Docteur en Biologie, Christian Vélot est enseignant-chercheur en Génétique moléculaire à l’Université Paris-Sud. Il dirige une équipe de recherche située sur le centre scientifique d’Orsay et rattachée au « Pôle Risques » de l’Université de Caen. Il est aussi Président du Conseil scientifique du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRIIGEN : http://www.criigen.org) et administrateur de l'association Sciences Citoyennes (http://sciencescitoyennes.org).
Éric Meunier est rédacteur au sein de l'association de veille citoyenne Inf’OGM qui décrypte l'actualité et publie une information indépendante et critique sur les OGM, les biotechnologies et les semences (https://www.infogm.org/).