MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-288-web.jpg, avr. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER
COUV-287.jpg, mar. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-286.jpg, janv. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-285.jpg, déc. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER...

Séance unique le jeudi 13 décembre à 20H30 à Utopia Saint-Ouen l'Aumône suivie d'une rencontre exceptionnelle avec Damien Carême, maire de Grande-Synthe et Béatrice Camura-Jaud, la réalisatrice
Et en soutien à tous les élus courageux qui ont fait le choix de l'accueil des migrants face à la démagogie ambiante et notamment Domenico Lucano maire de Riace , assigné à résidence par la justice italienne. Soirée soutenue par Europe Ecologie les Verts Cergy.

GRANDE SYNTHE, LA VILLE OÙ TOUT SE JOUE

Béatrice Camura-Jaud - documentaire France 2018 1h30mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

GRANDE SYNTHE, LA VILLE OÙ TOUT SE JOUEVille-champignon sortie de terre au mitant des années 60 pour accompagner le fort développement de l'industrie sidérurgique de la zone de Dunkerque, Grande-Synthe compte aujourd'hui un peu moins de 25000 habitants et semble un concentré des crises majeures - environnementale, sociale, humanitaire - auxquelles nos sociétés doivent faire face. Grande-Synthe, c'est la proximité de quatorze usines classées Seveso et de la centrale nucléaire de Gravelines, un taux de chômage record et, sur le chemin qui mêne à Calais, un point de passage obligé pour les réfugiés en route vers l'Eldorado britannique. Béatrice Camura-Jaud, productrice, réalisatrice, est tombée en amour pourrait-on dire pour ce territoire déshérité parmi les déshérités et le concentré d'humanité et d'énergie qu'elle y a rencontré. Son film est un témoignage admiratif du travail, de l'engagement de femmes et d'hommes qu'elle met un point d'honneur à filmer de la plus belle des façons possibles.

Que peut le politique ? Contrairement aux bêtises qu'on entend avec insistance ça et là (le fameux « L'État ne peut pas tout » qui irrigue le discours politique, de Lionel Jospin à Emmanuel Macron), pour peu qu'il se retrousse les manches et voit un chouïa plus loin que sa réélection, le politique peut beaucoup. Crise migratoire, pollution industrielle, chômage : sous l’impulsion du maire Damien Carême, les citoyens, associations et pouvoirs publics œuvrent à trouver des solutions, avec enthousiasme et humanisme. La ville de Grande-Synthe, aujourd’hui en pointe sur les questions de transition écologique, devient un vrai laboratoire du futur.