MON C.E. ROULE POUR UTOPIA

METTEZ VOTRE PUB
DANS LA GAZETTE !


NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Groupe ( >30p.) : 3€
TARIF étudiants, lycéens, collégiens, demandeurs d'emploi, bénéficiaires du RSA : 4€ (sur présentation d'un justificatif)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-288-web.jpg, avr. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°288 ( du 3 avril au 14 mai 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER
COUV-287.jpg, mar. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°287 ( du 27 février au 2 avril 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER
Couv-286.jpg, janv. 2019 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°286 ( du 23 janvier au 26 février 2019) À TÉLÉCHARGER...

LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER
couv-285.jpg, déc. 2018 ... Lire LA GAZETTE UTOPIA - N°28 ( du 12 décembre 2018 au 22 janvier 2019) À TÉLÉCHARGER...

CURIOSA

Lou Jeunet - France 2019 1h45mn - Avec Avec Noémie Merlant, Niels Schneider, Benjamin Lavernhe, Camélia Jordana, Amira Casar... Scénario de Lou Jeunet et Raphaëlle Valbrune-Desplechin.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

CURIOSACURIOSA (nom masculin) : Terme de collectionneur. Un livre, une œuvre d’art ou une photographie est nommée curiosa lorsqu’il présente un caractère érotique, léger, grivois.

Pour éponger les dettes de son père, Marie de Héredia épouse le poète Henri de Régnier, mais c’est Pierre Louÿs qu’elle aime, poète également, érotomane et grand voyageur. C’est avec lui qu’elle va faire son initiation à l’amour et à l’érotisme à travers la liaison photographique et littéraire qu’ils s’inventent ensemble.
Provocante et pleine de fantaisie, Marie de Heredia n’est pas une jeune fille conventionnelle du xixe siècle. À travers son personnage, Lou Jeunet défend une vision émancipatrice de la sexualité. Elle explique : « En regardant les photos, j’ai supposé que c’est Marie qui prend l’initiative de faire venir Pierre en l’absence de son mari Henri au domicile conjugal pour qu’il la photographie nue. D’une certaine façon, Marie devient plus forte que le maître : elle va écrire sous un nom d’homme, avoir des amants de plus en plus jeunes, qu'elle enterrera tous puisqu’elle meurt en 1963 ! Mais surtout, son talent pour la liberté en fait un personnage très moderne. Ses expériences amoureuses résonnent avec nos questions d’aujourd’hui sur l’amour. Il est temps pour les femmes d’affirmer leurs propres désirs et ne plus être considérées comme des objets sexuels ou des victimes. »

Pour son premier long-métrage, Lou Jeunet semble s’inscrire dans un univers bien personnel. La lumière du film sublime parfaitement les acteurs, les objets d’époque, et les costumes. Le travail sur le décor et les ambiances soulignent sa vision singulière du xixe siècle. La sensualité des corps de ces jeunes acteurs et leurs regards impudiques donnent un ton totalement moderne à ce film d’époque. C’est un film sur le désir, et c’est une première œuvre d’une jeune cinéaste désireuse de cinéma. Tout ça donne aux images un charme foudroyant.