LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Rendez-vous des Amis de l’Huma : REVENONS AUX REVENANTS
Pasolini, Mandela et Bollène, rien à voir ? Si, les trois films qui ont ces mots dans leurs titres ont quelque chose à voir : le retour.   Les trois films valent avant tout par leur beauté, leur force. Se torno (Si je reviens), Ernest Pignon Ernest et la figure de Pasolini. Er...

Le cinéma Utopia à Avignon de 1976 à 1994 une histoire de militantisme culturel et politique
Un livre de Michaël Bourgatte aux éditions Warm   « France, années 70. Anne-Marie Faucon, Michel Malacarnet et leurs compagnons de route inventent à Avignon un lieu atypique et pionnier, où ils souhaitent partager avec le plus grand nombre leur passion du cinéma et de l’échange. Avec pe...

En Avignon, 7 jeunes réfugiés par jour demandent à être mis à l’abris.
La protection des mineurs résidant sur le sol français est un droit constitutionnel. Néanmoins, le Conseil Départemental du Vaucluse, depuis des mois, s’acharne à faire fi des règles de base de la protection de l’enfance. Par souci de maîtrise budgétaire…  Le Collectif de soutien aux mineurs...

le Grand Pavois Main Basse sur Baladar
Mercredi  11 juillet  à 11h Utopia Manutention La compagnie le Projecteur H qui joue au Théâtre le Grand Pavois Main Basse sur Baladar, d’après un texte de Jacques Prévert, invite le MRAP, Amnesty International, 100 pour 1 et RESF pour débattre de thèmes présents dans le spectacle - le ...

Et le Collectif 123 Soleil est né !
L’association 100 pour 1, Le cinéma Utopia et les Ateliers du court-métrage fêtent bientôt les un an d’une aventure qui aura permis de produire pas moins de 6 films. Six courts-métrages réalisés à chaque fois avec un groupe de 15 personnes en une journée, groupe qui est toujours const...

Séance unique le dimanche 15 juillet à 11h, suivie d’une rencontre avec Vincent Guillot, co-fondateur de l’Organisation Internationale des Intersexuées et protagoniste du film.

ENTRE DEUX SEXES

Régine ABADIA - France 2017 1h07 VOSTF -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ENTRE DEUX SEXESDepuis que Vincent Guillot a découvert, dans sa vie d’adulte, le mot pour se définir : intersexe, il n’a cessé d’aller au-devant de ses semblables, comme une indispensable quête pour comprendre qui il est. Ins A Kromminga est un artiste allemand, dont les dessins évocateurs racontent mieux que n’importe quel discours ce que vivent les intersexes. Ins fait partie de ces individus dont l’intersexuation ne s’est dévoilée qu’à l’adolescence. Déclaré fille à la naissance, son corps a commencé à prendre des caractéristiques masculines à la puberté.

Vincent vit en Bretagne et Ins, à Berlin. C’est avec un discours déterminé, non dénué d’humour, qu’ils se battent pour l’émancipation d’une minorité invisibilisée et meurtrie. Ces personnes ont décidé de prôner avec fierté leurs différences et revendiquent la reconnaissance de leurs droits dans une société normative où la médecine intervient non pas pour soigner, mais pour normaliser des corps nés avec une morphologie sexuelle qui n’est pas typique du féminin ou du masculin. C’est de manière irréversible, à coup de bistouris et de supplémentation d’hormones sexuantes que sont « fabriqués » des petites filles ou des petits garçons. 

La dernière partie du film s’ouvre sur une résidence organisée à Douarnenez, où se rencontrent des intersexes venus du monde entier. Conçu comme « un espace d’échappement à l’invisibilisation, un espace pour se dire et exister, pour se réapproprier un corps qui a été mutilé, regardé avec dégoût ». Parmi des cultures aussi différentes que celles de Taïwan, de Bulgarie, d’Autriche, ou du Congo, tous semblent faire partie d’une même famille, d’une « internationale intersexe », car tous ont vécu des histoires similaires et expérimenté les mêmes traumatismes.

Vincent Guillot participe dans le cadre du Festival d’Avignon à un épisode de Mesdames, Messieurs et le reste du monde à 12h du 7 au 21 juillet (relâche les 8 et 15) au Jardin Ceccano.