LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

CHANTER RÉGÉNÈRE !
En raison de nouvelles aventures prévues au Théâtre des Vents, l’atelier chansons, animé depuis plus de vingt ans par Amélie Grand – fondatrice et ex-directrice des Hivernales de danse d’Avignon – rejoint le Théâtre Transversal : 10, rue d’Amphoux à Avignon. Tel : 04 90 86 17...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage dans le Verger Urbain V,
où en sommes-nous ?

Du 06/11/18 au 05/02/19


La mairie a revu au 1er octobre les horaires de fermeture et vous pouvez transiter par le passage jusqu’à 20h00 l’hiver et 22h00 l’été. Pas suffisant pour les partenaires de la Manutention, tout comme pour les gens du quartier ou les membres du Collectif 23h59 créé il y a quelques semaines. Nous avons envoyé un mail fin septembre dans ce sens à Mme le Maire.
Sinon la vie suit le cours du passage avec, ces dernières semaines, une surveillance permanente par des gardiens tendus devant le mécontentement des usagers et l’absurdité de certaines consignes notamment vis-à-vis des vélos. Certains gardiens interdisant par exemple le passage à vélo même pied à terre avec obligation donc en journée de passer par la rue Banasterie, voiture venant en face… Un verger source de tensions et de conflits ressentis aussi bien par les gardiens que les passants, loin de la sérénité du passage antérieur ! Aujourd’hui un pictogramme apposé sur la grille interdit uniquement les motos et mobylettes, les vélos seraient-ils de nouveau rentrés en état de grâce et quid des enfants passant en trottinettes ?

Et vous êtes plus de 15000 personnes à avoir signé la pétition devant le cinéma demandant la réouverture du passage ! On va à 20000 ? Et comme Dieu et Karl Marx dans Persepolis de Marjane Satrapi, on lève le poing et... La lutte continue !

La gazette ouvre ses colonnes au Collectif 23h59 associant individus, structures et usagers en tout genre. Lire leurs commentaires ci-dessous et ci-contre, sérieux, taquins ou les deux !

« Nous sommes des passagers d’Urbain V, vous savez cet espace derrière le Palais des Papes venant d’être rénové. « Nous avons créé le Collectif 23h59 car nous n’y pouvons plus passer comme avant. Une décision unilatérale impose à cet endroit des heures d’ouverture et de fermeture qui restreignent les libertés de déplacements dans la ville.
« Nous voulons que tout le monde puisse continuer de profiter de jour comme de nuit des artisans et de l’école d’art, des scènes musicales, des expos, des restaurants, des théâtres, du cinéma et prochainement de tout ce qu’offrira le site de l’ancienne prison Sainte-Anne. « Nous voulons que les riveraines, les passants, les touristes, les habitantes, les promeneurs, puissent circuler et jouir de la beauté de ce lieu d’exception. »

Ce que nous pouvons vous dire à l’heure du bouclage de la gazette d’Utopia : Lors de la réunion du lundi 22 octobre et devant l’entêtement de la ville, une certaine exaspération des membres du collectif s’est exprimée, des commissions sont créées dont une en charge des actions à mener. Des membres du Collectif, à leur initiative, ont été reçus le mardi 30 octobre par l’adjoint au Maire, délégué aux Patrimoines Culturels et Naturels. La réunion a été courtoise et nous avons réitéré notre demande du rétablissement de la libre circulation par le passage du verger Urbain V en soirée. L’élu a annoncé qu’il allait en référer à sa hiérarchie. Dernière minute : un mail de l’adjoint au Maire tombe le dimanche 4 novembre à 18h00. Il ne fait que réitérer les arguments que nous avons entendus et rejetés depuis le début, arguments contre-productifs à nos yeux qui les enferment dans une décision sécuritaire, 3 nuits de souffrance des voisins, sans dates, ni témoignages, ni trace d’une intervention officielle d’une autorité publique. Autre argument non moins acceptable, le recours à l’aspect financier lié au coût du gardiennage. Le collectif réitère son attachement à la gestion de l’espace par la ville et non à sa privatisation en en confiant la responsabilité aux acteurs culturels du quartier comme le sous-entend la proposition de notre interlocuteur. En tant que citoyens de la ville nous demandons tout simplement notre liberté de circuler et le maintien du rayonnement culturel de cet espace. Quant à l’aménagement de la rue Banasterie envisagé par la mairie, et en attendant la réalisation de ce projet, le collectif est disposé à étudier l’ensemble des questions de circulation, y compris celle du passage. D’ici là, le cheminement par le verger garantira la pleine liberté de circulation chère à plus de 15000 signataires de la pétition. En réponse au dialogue proposé, l’adjoint au Maire nous adresse-t’il une fin de non recevoir ?

Pour les infos, historiques, etc., un site a été créé (www.collectif23h59.yo.fr), un compte facebook (facebook.com/pg/collectif23h59). Vous pouvez aussi contacter le collectif par mail : collectif23h59@gmail.com
Pour participer à la vie du Collectif23h59 et à ses actions à venir, venez
à la prochaine assemblée générale le lundi 26 novembre à 19h00 au restaurant La Manutention.