LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

Mais où donc se garer pour aller à Utopia ?
  PARKING DE L’ORATOIRE Forfait : 4€ de 20h à 1hPARKING LES HALLES Forfait : 2 € de 20h à 1hPARKING PALAIS DES PAPES Forfait : 3€ de 20h à 1h, et des navettes gratuites au départ des parkings relais, gratuits et surveillés.PARKING DES ITALIENS La navette circule du lundi au jeudi de 7h à 22h28 et...

ÇA NE PASSE PAS !
Nous vous avions annoncé dans notre dernière gazette Une Soirée de clôture pour l’ouverture pour la deuxième quinzaine de juin. Tout devait être réglé, les habitants et visiteurs du quartier de la Manutention, les festivaliers, tout le monde retrouverait la liberté de circuler le soir et le bonheur ...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : DE L’ABSURDE FAISONS TABLE RASE !
Jamais l’ambiance d’une assemblée générale du collectif n’a été aussi détendue. Détail important : les termes d’arbitraire, grotesque, ubuesque,….pour qualifier la décision de fermeture du passage ont cédé la place à des propos conciliants, bienveillants et un tantinet vigilants pour...

Le passage du Verger Urbain V : le dénouement ?
Rappel pour celles et ceux qui ont pris 9 mois de vacances.Le Verger Urbain V, passage principal pour accéder au quartier de la Manutention est, depuis juillet 2018,  géré par les services des jardins de la ville et se trouve fermé théoriquement à 20h00 (mais de fait plutôt vers 19h30) l’hiver ...

Place au dernier film de Denys Arcand ! En avant-première le 31 décembre à 18h00.
Il clôt sa trilogie initiée avec Le Déclin de l’empire américain (1986) et Les Invasions barbares (2003). Mais pas besoin d’avoir vu ceux-ci pour apprécier ce nouvel opus. Un film somme, où l’on retrouve ses thèmes de prédilection et son sens du dialogue pour faire ce qu’il sait faire de mieux : s’en prendre au système. Vente des places à partir du 20 décembre.
Le restaurant est ouvert après la projection.

LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAIN

Écrit et réalisé par Denys ARCAND - Québec 2018 2h09mn - avec Alexandre Landry, Maripier Morin, Louis Morissette, Rémy Girard...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA CHUTE DE L’EMPIRE AMÉRICAINNous faire pouffer de rire sur ce monde désespérant ! C’est une fois de plus le pari réussi de Denys Arcand ! Le constat est tout aussi sévère que dans les précédents film de cette presque trilogie, Le Déclin de l’empire américain et Les Invasions barbares. L’empire américain décidément s’effondre et bien mal avisés sont ceux qui continuent de penser « Jusqu’ici tout va bien ! » alors qu’il les entraîne avec lui dans sa course folle et que le sol se rapproche inexorablement ! Ce n’est pas en faisant l’autruche qu’on apprend à voler ! Alors mes biens chers frères, mes bien chères sœurs, en ce réveillon de fin d’année : pouffons ensemble ! Ça au moins, on ne peut pas nous le retirer.

Pierre-Paul (tiens, il manque Jacques ?) est un spécimen en voie de disparition, un idéaliste dans une époque décadente ! Il a des airs de troglodyte mal luné malgré son jeune âge. C’est pourtant une tronche, ce gars-là. Des années d’études brillantes pour obtenir un doctorat en philosophie et le voilà enfin devenu… chauffeur livreur ! Le même alphabet qui lui permettait de lire Marx, Épicure, Aristote ou Racine… ne lui sert plus que pour rentrer des adresses sur son GPS. On serait aigri à moins… Mais bientôt une manne inespérée va lui tomber du ciel. Un jackpot à peine croyable qui va bousculer sa vie et pas que la sienne : dans son sillage il va entraîner de drôles de zouaves... Comme quoi, même si on n’y croit pas, les miracles existent parfois ! Une parabole contemporaine grinçante, haute en cynisme, mais fichtrement drôle.