LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Mais jusqu’à quelle heure peut-on transiter par le Verger Urbain V ?
C’est la question que vous nous posez souvent à la caisse du cinéma, ne sachant pas si vous trouverez porte ouverte ou porte close  et si vous devrez faire demi-tour. C’est (toujours) vrai qu’aucune information claire n’a été apportée sur les panneaux d’entrée  du Verger Urbain V… 20h ...

CAFÉ ROMA (ancien restaurant La Manutention) va enfin ouvrir ses portes !
Les « menus » travaux, comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière gazette vont être terminés ! Menus ? Pas tant que ça finalement :la peinture refaite, le mobilier changé, la cuisine réagencée, les nouvelles machines installées, les nouveaux menus édités… et puis é...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : C’EST LE BON SENS !
Belle soirée festive organisée par le Collectif 23h59, le 12 septembre dernier, dans le jardin du Verger Urbain V. Une réussite au-delà de nos espérances, qui attestait du plaisir des participants de pouvoir à nouveau emprunter le passage le soir, librement. Le dialogue avait repris, le bon sens l’a...

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

BEAU JOUEUR

Écrit, filmé et réalisé par Delphine GLEIZE - documentaire France 2019 1h40 - avec l'équipe de l'Aviron Bayonnais...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

BEAU JOUEURSaison 2016-2017. L’Aviron Bayonnais, équipe de rugby du Top 14, subit une série de coups durs. Malgré des efforts continus, les défaites s’enchaînent. Mais un jour, le vent tourne et tout semble à nouveau possible. L’équipe parviendra-t-elle à maintenir cette dynamique, à sauver sa place en première division du championnat de France ? Delphine Gleize filme cette odyssée sportive avec humour et passion. Elle est la seule femme dans les vestiaires et les hommes lui parlent comme si elle était l'« un » des leurs. À travers sa caméra, elle se rapproche d’eux tout en gardant une posture d’observation, et parvient à capturer des éléments qui définissent et éclairent les liens entre ces hommes. Match après match, les joueurs se mettent à considérer la cinéaste comme une membre de leur groupe, telle une joueuse secrète de leur équipe. Elle est alors complice et partenaire, mais n’oublie pas son objectif. Être à la fois à l’intérieur et un élément extérieur avec une caméra devient un vrai défi pour la cinéaste. Un film complexe sur le sport et les relations humaines, et un portrait sagace dans l’intimité des sportifs. (Visions du Réel)

« J'ai passé sept mois avec l'équipe et le staff de l'Aviron Bayonnais. Et j'avoue que j'ai appris beaucoup de ce groupe, certes dans la tourmente mais extraordinaire de solidarité. Je suis partie du principe de ne pas faire de plan de match, mais de me concentrer avec ma caméra à l'épaule sur ces joueurs, leurs sentiments face à ses défaites qui s'accumulaient…
« Suivre ces joueurs, c'est comme suivre des travailleurs dans leur quotidien. Malgré la défaite, ils se relèvent toujours, même après une semaine difficile à ressasser tout cela. J'ai remarqué que l'on était toujours plus solidaire dans la défaite que dans la victoire. C'est la vie en vrai, sans scénario pré-écrit… En vérité, jusqu'au bout, j'ai cru qu'ils allaient se sauver. Malheureusement, ce ne fut pas le cas… » Delphine Gleize dans La Dépêche)