LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LA MÉNARDIÈRE Un habitat partagé à Bérat, entre Toulouse et l’Ariège
C’est un rêve, modeste et fou… Parvenus à l’âge où les clairons sonnent la retraite, une poignée de filles et de garçons se sont mis en tête d’inventer une alternative à ce que la société propose à ses vieux : ne pas vivre seuls, ne pas finir dans une de ces horribles institutions où il ne rest...

Cannes, c’est plus ce que c’était !
C’est tous les ans ou presque la même rengaine. Cannes, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était : la sélection n’est vraiment pas terrible, le palmarès est complètement naze, tout ça c’est copinage et compagnie, bref le festival part à vau-l’eau… Sauf ces deux dernières années, pour des raison...

ROSMERTA, une belle aventure humaine à Avignon, qui continue contre vents et marées.
Suite à une réquisition citoyenne en 2018, le lieu Rosmerta est né et depuis, il donne un toit à près d’une quarantaine de jeunes mineurs isolés et des familles avec enfants en bas âge. L’association qui le gère, composée exclusivement de bénévoles, aide près de 50 personnes sans aucun soutien des p...

PYGMALION

Anthony ASQUITH et Leslie HOWARD - GB 1938 1h36 VOSTF - avec Leslie Howard, Wendy Hiller, Wilfrid Lawson, Marie Lohr... Scénario de George Bernard Shaw, W.P. Lipscom et Cecil Lewis, d’après la pièce de théâtre de George Bernard Shaw. Oscar 1939 du meilleur scénario adapté.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

PYGMALIONLe professeur Henry Higgins, expert en phonétique, fait la connaissance de la jeune Eliza Doolittle au langage populaire. Avec son ami, le colonel Pickering, il fait le pari de la faire passer pour une duchesse…
En Angleterre, plus que dans tout autre pays, l’accent est un marqueur social qui vous stigmatise. Mieux encore, pour l’auditeur averti, il incarne une forme de carte d’identité qui renseigne non seulement sur la catégorie socio-culturelle du locuteur, mais sur la zone géographique dont il est originaire. S’emparant avec gourmandise de ce constat dont il a poussé le mécanisme à l’extrême, le dramaturge George Bernard Shaw signe en 1912 Pygmalion où transparaissent son aversion pour le puritanisme des classes dominantes et son féminisme avant-gardiste. Conscient que le cinéma pouvait lui offrir une caisse de résonance d’une bien plus grande ampleur que le théâtre, il adapte lui-même la pièce pour le grand écran. Résultat : un petit bijou d’intelligence d’une étincelante modernité.

L’expérience d’Higgins dépasse ses espérances les plus folles lorsqu’Eliza, qui concentre tous les regards lors d’une soirée digne d’un conte de fée, est prise pour une princesse hongroise par un expert linguistique… formé par Higgins lui-même ! L’ironie de Bernard Shaw est à son comble : il suffirait donc de faire le singe savant pour passer du caniveau aux palais, quitte à tromper les oreilles les plus aguerries ? Sauf qu’Higgins, tout à son orgueil démesuré, a oublié que sa créature était humaine. Bien plus intelligente qu’il ne le soupçonnait, Eliza se rebelle contre son « créateur »…
À la fois abject, méprisant et misanthrope, Leslie Howard campe avec superbe le linguiste dévoré par l’hubris. À ses côtés, Wendy Hiller est aussi irrésistible dans le registre comique que bouleversante lorsqu’elle est blessée. Nerveuse, efficace, rythmée, la réalisation sert formidablement le propos de ce film à (re)découvrir d’urgence. (F. Garbarz)