LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Semaine d’information sur la santé mentale

Du 16/03/20 au 01/04/20

Dans le cadre de la 31e Semaine d’information sur la santé mentale, autour des discriminations, en collaboration avec la MDPH 84, nous vous proposons trois rendez-vous.

Coronavirus : Les rencontres sont supprimées.
Nous maintenons la projection de La Moindre des choses et de Hors norme.


  • La séance du mercredi 1er avril à 18h00 sera suivi d’un débat avec l’équipe de l’EREA (Équipe de Référence de l’Évaluation de l’Autisme), les associations spécialisées TEDAI84, Le Pas et la MDPH.

    HORS NORMES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Les héros de ce film épatant n’en sont évidemment pas. Hors normes suit l’action de deux bonshommes qui font simplement ce que leur conscience leur ordonne. Parce qu’il y a ces gamins autistes dont personne ne veut mais dont il faut bien que quelqu’un s’occupe. Parce qu’il y a ces autres gamins, de banlieue pour la plupart, dont personne ne veut non plus d’ailleurs et qui s’imaginent condamnés à dealer et traîner sans but. Au milieu de ce bazar, il y a donc Stéphane et Daoud. Aussi dissemblables... (lire la suite)


  • Séance unique le lundi 23 mars à 18h30, suivies d’un débat avec des membres de la MDPH.

    LA MOINDRE DES CHOSES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    C’est un drôle de château perdu au milieu des bois. Le film s’ouvre sur la déambulation d’hommes et de femmes de toute évidence profondément perturbés. Leur corps, leur visage, leur allure sont marqués par une longue histoire où la souffrance semble prendre une grande part. Nous sommes dans la Clinique Psychiatrique de La Borde. Mais attention, pas d’interprétation hâtive : ce film n’est pas un reportage sur les milieux psychiatriques, pas un reportage sur La Borde.... Une fête se prépare : tous... (lire la suite)


  • Séance unique le lundi 16 mars à 18h30, suivi du résultat
    et remise de prix du concours "vidéo Santé Mentale et Discrimination"
    (pour cette séance le tarif est de 4,50 €).
    Coronavirus : La séance est annulée

    SUR UN FIL

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Il habite seul dans un studio où il consacre le plus clair de son temps à la musique. Sur un fil dépeint un quotidien au travers duquel Beus témoigne de sa maladie psychiatrique et des conséquences qu’elle a sur sa vie. Il raconte la façon dont elle est perçue par ses proches et prise en charge par la société.... (lire la suite)