LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LEO (Liaison Est Ouest) : la lutte paie
Au cœur de l’été, l’état a fait paraître un arrêté retirant le projet de la LEO dans les conditions proposées, suite au recours contentieux déposé par ses opposants l’été précédent. Il reconnaît sans le dire les errements et aberrations d’un projet obsolète, vieux de 30 ans mais néanmoins bâclé, et ...

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LA MÉNARDIÈRE Un habitat partagé à Bérat, entre Toulouse et l’Ariège
C’est un rêve, modeste et fou… Parvenus à l’âge où les clairons sonnent la retraite, une poignée de filles et de garçons se sont mis en tête d’inventer une alternative à ce que la société propose à ses vieux : ne pas vivre seuls, ne pas finir dans une de ces horribles institutions où il ne rest...

OBSESSION

Brian DE PALMA - USA 1976 1h38 VOSTF - avec Cliff Robertson, Geneviève Bujold, John Lithgow...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

OBSESSIONEn 1976, Brian De Palma, cinéaste encore peu connu du grand public tourne simultanément deux films. Carrie est réalisé dans l’urgence pour une somme modeste, adaptation d’un roman d’un jeune auteur alors inconnu, Stephen King. Le deuxième, projet prestigieux tourné en Scope avec un budget cossu, est Obsession, grand film qui, malheureusement, ne connaîtra pas le succès escompté. Le public a peut-être été désarçonné par le côté très premier degré de ce roman photo pervers. 
Il règne dans ce thriller à fleur de peau une ambiance envoûtante et hypnotique. Les images légèrement floutées agissent sur la rétine comme une invitation au rêve ou au cauchemar. Le climat onirique apporte une dimension fantastique, contredite en soi par la structure très cartésienne d’un scénario magnifiquement écrit par le scénariste habituel de Martin Scorsese, Paul Schrader.

La mise en scène somptueuse, jouant avec beaucoup de virtuosité de sa lenteur, s’oppose presque à l’histoire, machination complexe abordant des thèmes douloureux et tordus comme la trahison et l’inceste. Toute la partie se déroulant à Florence traduit le caractère profondément latin du style de
De Palma, sous influence lui aussi du giallo.
Les mouvements circulaires de la caméra et les travellings complexes provoquent une émotion intense, extériorisant la douleur que ressent le personnage principal, interprété par un Cliff Robertson littéralement habité. Rarement la mélancolie aura semblé aussi prégnante sur le visage d’un comédien. Face à lui, Geneviève Bujold est magnifique dans un double rôle. Une œuvre essentielle des années 70.

Ne ratez pas Les sorties de Michel Flandrin sur www.michel-flandrin.fr