LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du 17 décembre !
Vendredi 16 décembre en fin d’après-midi, le marché de Noël solidaire de Rosmerta ! Samedi 17 décembre en début d’après-midi, notre AG suivie d’une grosse fête !Et dimanche 18 décembre, on participe à la Journée Internationale des Migrants.... Lire Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LEO (Liaison Est Ouest) : la lutte paie
Au cœur de l’été, l’état a fait paraître un arrêté retirant le projet de la LEO dans les conditions proposées, suite au recours contentieux déposé par ses opposants l’été précédent. Il reconnaît sans le dire les errements et aberrations d’un projet obsolète, vieux de 30 ans mais néanmoins bâclé, et ...

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

QUATRE FILMS DE MARGARETHE VON TROTTA : Une histoire de l’Allemagne au féminin

Du 12/10/22 au 01/11/22

Margarethe Von Trotta, figure du nouveau cinéma allemand, a joué dans les films de Rainer Werner Fassbinder (Les Dieux de la peste, Soldat américain, Prenez garde à la sainte putain…), de Volker Schlöndorff (L’Honneur perdu de Katharina Blum, Le Coup de grâce…), avec qui elle signe certains scénarios
(Le Coup de grâce, Le Faussaire) avant de passer à la réalisation (son dernier film en date Hannah Arendt).


  • L’HONNEUR PERDU DE KATHARINA BLUM

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Pour avoir passé la nuit avec un jeune déserteur soupçonné d’être un « anarchiste », Katharina Blum, gouvernante chez un grand avocat, sera déchiquetée par les rouages glacés des appareils d’État allemands : police, justice, médias… À l’origine du projet : la volonté politique de représenter la complexité des phénomènes sociaux de l’Allemagne des années 70, et les déboires vécus par le prix Nobel de littérature Heinrich Böll, pris violemment à partie par la presse Springer pour avoir critiqué... (lire la suite)


  • LE SECOND ÉVEIL DE CHRISTA KLAGES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Une jeune femme, Christa Klages, braque une banque pour sauver une crèche alternative, réduite à la faillite par la bureaucratie allemande. Ça tourne mal, elle part en cavale à travers l’Allemagne… « Le tournage du Second éveil, basé sur une histoire authentique, s’est effectué dans une Allemagne enfiévrée par l’obsession de la “chasse à l’homme”. Sous prétexte de combattre la violence, la délation était érigée en acte civique, et s’étendait aux prétendus sympathisants des terroristes… « Mai... (lire la suite)


  • LES ANNÉES DE PLOMB

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Marianne et Juliane ont été élevées dans l’Allemagne de l’immédiat après-guerre, encore très marquée par le nazisme. Juliane la révoltée est devenue journaliste. Sa sœur Marianne, jadis la plus docile, s’est engagée dans la lutte armée… C’est une œuvre profonde et remarquablement maîtrisée, à l’écriture narrative complexe et pourtant captivante. Partant d’un fait divers authentique, la cinéaste brosse deux magnifiques portraits de femmes rebelles, comme « enfantées » par une nation blessée, ron... (lire la suite)


  • ROSA LUXEMBOURG

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Les dernières années de la vie de Rosa Luxembourg dite « Rosa la Rouge » (magnifiquement campée par Barbara Sukowa), qui fut enrôlée « par mégarde » dans l’histoire d’un monde en pleine effervescence, bien que faite pour « garder les oies » et mener une vie paisible et sereine. Elle joua en Allemagne, au début du siècle, un rôle moral et politique déterminant au sein du Parti Socialiste. Elle fut présente aux cotés des Jaurès, Bebel, Lénine à tous les congrès internationaux qui créèrent la Pensé... (lire la suite)