Mot-clé - écologie

Fil des billets

mardi, juillet 10 2018

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?

En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ici à trois ans le glyphosate. Pourtant une majorité des députés présents et le gouvernement ont rejeté cette interdiction, cédant à la pression du lobby agro-chimique. 
Il faut noter que lors de ce vote, il n’y avait que 86 députés présents sur les 577 que compte l’Assemblée Nationale. 
On a donc 491 absents, pour 1 non votant, 2 blancs, 63 contre et 20 pour. Voir l’analyse du scrutin sur le site : http://www.assemblee-nationale.fr/

 

« Le peu de transparence entourant ce vote a permis à 63 députés de décider de ce qui est bon (et surtout mauvais !) pour 66 millions de Français » fustige Agir pour l’Environnement qui a publié la liste des parlementaires s’étant ouvertement opposés à l’interdiction du glyphosate.
N’hésitez pas à écrire à votre député, son nom est dans cette liste. Pour la Gironde, seul Loïc Prud’homme (député LFI, France insoumise, dans la 3e circonscription) a voté pour l’interdiction du glyphosate. Vous pouvez adresser un message à votre député en allant sur ce site : https://trombi-glyphosate.agirpourlenvironnement.org/

jeudi, mai 24 2018

Pour une insurrection écologique

Rencontre – Forum jeudi 31 mai à 19h

Salle St Maurice 105
avenue Alexis Capelle Bègles 
(tram C Station Terres Neuves)

 

Rencontre débat avec Alain Ricaud, entrepreneur et auteur du livre Pour une insurrection écologique des consciences.
Forums citoyens autour de thèmes de l’insurrection (accueil des migrants, spiritualité et écologie, planète bleue et carte bleue, manuel de l’anti-tourisme, solidarités de proximité, insurrection financière, insurrection judiciaire, …)
Auberge espagnole
Les associations actives sur ces sujets sont invitées à nous contacter rapidement pour participer à l’animation de la soirée.
Soirée organisée par le groupe informel Planète Bleue, Maison Commune réunissant des croyants et des non croyants, tous touchés par l’encyclique Laudato Si appelant à une conversion écologique intégrale. Ce groupe est soutenu par Gironde en Transition et TaCa, information par mail à contact@taca.asso.fr, page Facebook en cours de création.

mardi, mai 16 2017

Tous dans la rue pour dire Oui à l'agro-écologie ! Non à l'agrochimie !

Dans le cadre de la Marche Mondiale Contre Monsanto & Co ! 
Samedi 20 MAI à 14h, Place de la Victoire

 

Au cours des 5 dernières années, cette marche citoyenne a pris de l’ampleur pour devenir aujourd’hui un rendez-vous majeur des citoyens mobilisés contre la mainmise des multinationales et du secteur de la finance sur la production agricole. Le modèle agricole que ces multinationales imposent à tous, en dictant leurs règles aux institutions via leurs lobbies, et dans le seul objectif de remplir les poches de leurs actionnaires, est un désastre environnemental, social et sanitaire ! 
Ensemble, dénonçons une nouvelle fois cette agriculture intensive, usant de semences génétiquement modifiées (OGM) et dépendante de pesticides toxiques, sous la coupe de multinationales s’appropriant le vivant, dont Monsanto – encore renforcée par la fusion annoncée avec Bayer – est le symbole planétaire mais pas l’unique représentant (Dow Chemical, Syngenta, BASF, DuPont, Limagrain,…). La situation est d’autant plus alarmante que la France est le premier consommateur européen de pesticides et le troisième au niveau mondial !
 

mardi, juin 21 2016

Petit déjeuner de la transition sur la ville du futur

Samedi 25 Juin à 10h, Salle de la cheminée au cinéma
Petit déjeuner de la transition sur la ville du futur
, plus belle, plus… intelligente ! Plus smart, smart city… Comme d’habitude, café et thé, jus de fruits vous sont offerts, à vous d’apporter de quoi grignoter (pas trop car nous sommes nombreux à venir)

 

À l’heure où les ressources énergétiques traditionnelles s’amenuisent, les grandes villes comme Paris, Bordeaux… parient, pour acceuillir toujours plus d’habitants, sur les Smart Grids ou réseaux intelligents, qui permettent d’analyser notre consommation réelle et d’ajuster la production. Dans quelques années, nous serons donc toutes et tous des êtres connectés, chacun de nos gestes, de nos comportements, de nos usages, seront tracés, tout ce que nous utiliserons, ou qui nous environnera, deviendra source d’informations pour que les entreprises puissent connaître notre consommation et adapter leur production en conséquence. Aujourd’hui, les États, les pouvoirs publics locaux misent l’avenir de leur ville sur les dernières inventions technologiques.

 

Lire la suite...

jeudi, juin 9 2016

À vos calepins

Du 6 juin au 11 juin : Semaine de mobilisation autour du TAFTA et ses conséquences sur notre agriculture et notre alimentation

 

Mercredi 15 juin : première audience du procès engagé par Valérie Murat pour que son père soit reconnu victime de l’industrie chimique en plus de la procédure pénale. Mobilisation de soutien devant le Tribunal de Grande Instance à Bordeaux à 14h.

 

Contacts et infos :

 

Les Amis de la Terre Gironde : Romain Porcheron 06 63 43 96 57

 

Générations Futures : Valérie Murat : 06 11 52 65 97, au National : Nadine Lauverjeat 06 87 56 27 54 / Antenne de Bordeaux Cyril Giraud 06 76 14 77 66

 

Collectif Info Medoc Pesticides : Marie Lys Bibeyran 06 64 21 89 23

 

Les Jeunes écologistes Bordeaux-Aquitaine : Ophélie Colomb 06 71 66 53 05

 

Vigilance OGM33 : Jacky Berrahil : 05 56 25 59 09 / 06 33 40 29 02

mercredi, mai 25 2016

Contre l’absurde projet de golf de la Plantation, à Villenave-d’Ornon

Enfin ! Le quatorzième parcours de golf de Gironde devrait être implanté sur les 167 hectares d’un des derniers coins de nature qui bordent le fleuve, au Domaine de la Plantation à Villenave-d’Ornon. Nous l’attendions tous…
Le Domaine de la Plantation (ou « Domaine de Geneste »), c’est l’une de ces fameuses « zones humides » qui servent d’éponge pour tempérer les crues de la Garonne et de refuge à des espèces rares telles que le vison d’Europe, ce petit mammifère discret, et l’angélique des estuaires, cette élégante plante aux larges fleurs blanches. Il s’agissait d’ailleurs d’une de ces zones sanctuarisées - dites « Natura 2000 » - du fait de leur exceptionnelle richesse naturelle, mais on sait bien que de tels labels ne pèsent rien face aux forces de l’argent (tout au mieux ces labels servent-ils à établir des réserves foncières, comme on oublierait une bonne bouteille de vin à la cave afin qu’elle prenne de la valeur 10 ou 15 ans plus tard).

Le Domaine de la Plantation, c’est surtout d’anciennes terres fertiles où, il n’y a pas si longtemps, quelques fermes maintenaient encore une agriculture vivrière en marge d’une des plus grandes cités de l’hexagone. Et certains se souviennent encore avec émotion d’être allé chercher du lait frais dans l’une de ces bâtisses entourées de prés où paissaient quelques vaches. Mais pas de sentimentalisme, car l’avenir nous attend de pied ferme : on a déjà rasé la dernière ferme du coin pour ériger les 14 étages de « La part des anges », ce monstrueux bâtiment de béton rose criard où l’on parquera quelques humains de plus. Pour en divertir certains, il faudra donc recouvrir cette nature encore vivante des courbes lisses d’un parcours de golf – mais un « golf écologique » nous promet-on –, sans doute tout aussi écologique que les généreuses bouffées de pesticides cancérigènes qu’il faudra y répandre, tout aussi écologique que les tonnes d’engrais chimiques qu’il faudra déverser sur cette pelouse qui devra demeurer irréprochable à longueur d’année mais surtout, tout aussi écologique que l’épais béton gris des hôtels et du centre de congrès qui prendront place sur la friche – le tout designé par une clique d’architectes désœuvrés mais dans le vent, dont « La part des anges » annonce déjà l’inspiration et le goût constant et affirmé pour tout ce qui est proprement hideux.

Lire la suite...

lundi, septembre 21 2015

ENERCOOP AQUITAINE

Enercoop.jpg

Enercoop est le seul fournisseur d’électricité d’origine 100% renouvelable à s’alimenter directement et exclusivement auprès de producteurs indépendants d’énergie hydroélectrique, éolienne, solaire et biogaz. Dans un souci de décentralisation des moyens de production et de réappropriation citoyenne de l’énergie, Enercoop a développé un réseau de coopératives régionales dont fait partie Enercoop Aquitaine, qui commercialise l’offre d’électricité et développe des moyens de production depuis un an sur le territoire.
Structurée en Société Coopérative d’Intérêt Collectif, Enercoop Aquitaine permet une gouvernance partagée selon le principe 1 Personne = 1 voix. Ainsi, les consommateurs, producteurs, collectivités locales, partenaires et salariés représentant son sociétariat, participent aux prises de décision de la coopérative en favorisant le déploiement des énergies renouvelables sur la région. 
Le réseau Enercoop est partenaire du film Libres ! et accompagne plusieurs de ses diffusions partout en France. 
 

mardi, septembre 15 2015

Le Pape prêche pour notre paroisse

On aurait presque envie de se rappeler que ce petit cinoche a été une des premières églises de Bordeaux consacrée à un des phares de la pensée mystique (Siméon le stylite) en relayant avec jubilation la dernière encyclique du pape François, « Laudate si ». 

Ben oui, au milieu de la bouillie tiède des discours politiciens, à l’approche d’une COP 21 qui risque bien d’accoucher de mesurettes plus qu’insuffisantes, le pape François se montre d’une radicalité à laquelle ses prédécesseurs ne nous avaient pas habitués. Parce qu’il faut tout de même le savoir : une encyclique, c’est pas de la gnognotte, c’est l’autorité de l’Église qui est engagée dans un message auquel il faut prêter la plus grande attention sous peine de ne plus du tout avoir la cote avec l’Eternel barbu… D’ailleurs le pape l’envoie à tout le monde : du plus imposant cardinal au plus infidèle des mécréants et il n’y va pas de main morte, rappelant, sans mâcher ses mots, que l’homme s’est foutu dans un sacré merdier en salopant la planète comme un gros pourri qu’il est et qu’il a intérêt à faire fissa pour nettoyer cette petite boule pleine de couleurs, de forêts, de nuages, de rivières… dont Dieu lui avait confié la garde en espérant qu’il la transmette encore plus jolie à ses descendants alors que, tout au contraire, il l’a mise à feu et à sang, pourrissant les eaux, les cieux et la terre nourricière… Même que ça mérite bien les foudres de l’enfer. « Nous n’avons jamais autant maltraité ni fait de mal à la planète que depuis ces deux derniers siècles » et il nous invite, vivement, à changer de fond en comble notre façon de penser et nos comportements : « si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats… » L’encyclique fait l’inventaire de tous les dégâts causés par l’homme : perte de la biodiversité, artificialisation des zones humides, dégradation des océans, cruauté envers les êtres vivants « contraire à la dignité humaine »… Et tout ça pour quoi ? Pour qu’une petite poignée se gave alors que le plus grand nombre survit ou crève, privé du minimum nécessaire à une vie décente.

Lire la suite...

jeudi, janvier 22 2015

« Négociations Climat, et moi et moi et moi ! »

AlternatibaOrganisé par Alternatiba Gironde le mardi 27 janvier à 19H30 à l’Athénée Municipal - Place Saint-Christoly à Bordeaux.

Le collectif Alternatiba Gironde qui a fortement mobilisé au cœur du quartier Ste Croix à Bordeaux en octobre 2014 autour des alternatives au changement climatique continue de rassembler et d’imaginer collectivement de nouveaux événements autour du climat en 2015.

Ce premier événement «  Négociations Climat, et moi et moi et moi ! » posera la question « Que faire collectivement face au changement climatique et notamment à l’occasion de la 21e conférence internationale sur le climat (COP21) qui se déroulera à Paris en décembre 2015 ? ».

Si le sujet est évidemment sérieux et crucial pour l’avenir de l’humanité, la soirée sera néanmoins attractive et conviviale avec une exposition, une projection décalée et humoristique et des débats participatifs. Elle sera l’occasion de faire le point sur ce qui s’est passé lors de la COP 20 à Lima en décembre dernier notamment en terme de mobilisation (Sommet des Peuples), grâce aux témoignages de Txetx Etcheverry de la Coordination Européenne des Alternatiba et d’une représentante du Réseau Action Climat France (sous réserve), tous deux présents au Pérou.

Nous réfléchirons ensemble aux formes de mobilisations citoyennes qui pourraient être envisagées en vue de la COP21 fin 2015 en France, Alternatiba Gironde présentera à cette occasion les temps forts prévus tout au long de cette année.

Venez nombreux !

ALTERNATIBA
gironde@alternatiba.eu

Soutenir le Tour Tandem 5000 km pour le Climat : Le Tour Alternatiba 2015

mercredi, novembre 19 2014

Des nouvelles d'Alternatiba Gironde

AlternatibaQuel rassemblement, quel enthousiasme ! Alternatiba Gironde marque une étape réussie de la mobilisation citoyenne en vue de la 21e conférence des 195 parties signataires de la Convention de l’ONU sur le changement climatique, qui aura lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. On est reparti tous et toutes regonflés à bloc et décidés plus que jamais à ne pas lâcher l’affaire ! D’autant plus que nous venons d’apprendre que les États européens réunis à Bruxelles ont pondu, dans la nuit du 23 au 24 Octobre, un accord de petite bibine, comportant des objectifs très faibles sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, sur les économies d’énergie et sur les énergies renouvelables ! Arrrh… En tout cas, pour les ONG qui mènent campagne sur ce thème du dérèglement climatique, le compte n’y est pas… Mais la messe n’est pas dite et nous attendons avec impatience le verdict de la 20e Conférence qui doit avoir lieu à Lima, au Pérou, du 1er au 12 Décembre de cette année et qui a pour objectif un projet de texte qui devrait préfigurer l’accord global que les 195 pays signataires se sont engagés à signer à Paris en décembre 2015. Et comptons sur la mobilisation péruvienne, qui prendra la forme d’un sommet des Peuples du 8 au 11 Décembre regroupant ONG et représentants de communautés indigènes : un événement alternatif à la conférence internationale avec notamment, le 10 Décembre, une journée mondiale pour la justice climatique et la défense de la vie dans le cadre de la journée internationale des droits de l’homme. Nous serons avec eux ! Nous ne manquerons pas de vous donner des nouvelles.

De notre côté, en Gironde, Alternatiba se poursuit avec le passage de relais effectué lors du discours de clôture de Bordeaux vers Tahiti où se déroulera l’événement les 29 et 30 Novembre prochains.
Ce même Samedi 29 Novembre, les organisateurs d’Alternatiba Gironde invitent tous les participants et autres Girondins à une journée bilan et perspectives salle Gouffrand à Bordeaux
car maintenant que le mouvement est lancé, les 46 Alternatiba en Europe le disent haut et fort : « On ne lâche rien ! »

Pour tout renseignement rendez-vous sur le site ALTERNATIBA
Et suivez l’actu écolo sur le site de Reporterre, le quotidien de l’écologie : REPORTERRE
Autre site, celui de Basta ! : BASTA !

Et celui de Rue 89 : RUE 89

- page 1 de 3