Mot-clé - Notre-Dame-des-Landes

Fil des billets

jeudi, février 1 2018

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février

Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant.

 

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février

Enracinons l’avenir !

Un bus partira de Bordeaux

Contact sud-Gironde: Richard 06 37 35 03 59

Contact Gironde: coalitionclimat33@laposte.net

Inscrivez-vous vite pour finaliser la réservation du bus!

 

Programme :

Covoiturage au départ du sud-gironde départ 5h30 samedi 10 février du parc-relais Arts et Métiers (campus Talence, face à biblio) place de parking en extérieur possible et 1er tram venant de Bx centre

Arrivée à NDDL vers 11h marche à pied jusqu’au lieu de rdv (lieu-dit Gourbi, vers La Paquelais, puis marche collective jusqu’à la ferme de Bellevue 15h

début concerts vers 17h

19 h retour à pied vers le village de NDDL départ vers 20h pour arrivée vers 1h30 du matin dimanche à Talence

 

Après des décennies de résistance, le projet d’aéroport dans le bocage de Notre Dame des Landes est enfin abandonné. C’est une victoire historique face à un projet inutile, climaticide, néfaste pour l’emploi et la préservation des terres agricole. Ce résultat est le fruit d’une résistance collective large qui a su faire converger, paysan-­‐ne-s, habitant-­‐e-s ancien-ne-s et nouveaux, élu-­‐e-s, associations, syndicats, partis politiques localement avec le soutien de nombreuses organisations sur le plan national. Cette résistance victorieuse montre la voie et renforce la détermination de tant d’autres luttes contre les destructions écologiques et sociales, conséquences des diktats du capitalisme.

 

Affiches et tracts du 10 février en visuels et version web : ICI

Je n’étais jamais venue sur la ZAD (clip vidéo de 5mn)  

Ensemble, nous avons eu raison du projet d’aéroport !

Nous nous engageons pour l’avenir de la ZAD

lundi, juin 27 2016

LA COUR DE BABEL et LE DERNIER CONTINENT sur Vidéo En Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Cour-de-Babel.jpg
 

LA COUR DE BABEL
Documentaire de Julie Bertuccelli

La tour de Babel… c’est un mythe, une histoire fantastique qui court dans toutes les religions. Vous avez entendu parler sans doute de Noé, son Arche et tout le bastringue… et vous savez aussi que tout juste après le Déluge, les hommes parlaient tous la même langue, se comprenaient et cela leur donnait une telle force qu’il leur vint l’idée de construire une tour immense qui monterait jusqu’aux cieux pour parler en direct à Dieu, comme qui dirait d’égal à égal. Mais la chose déplut à Dieu qui aime bien qu’on l’encense et lui fasse moult salamalecs mais pas qu’on lui tape sur l’épaule ! Et il se mit très en colère. Alors il cassa la tour en petits morceaux et obligea ces sales petites créatures prétentieuses à se disperser aux quatre coins du monde. Pour être sûr qu’elles ne puissent plus imaginer s’élever jusqu’à lui, il leur embrouilla la tête et le langage au point qu’elles n’arrivèrent plus à se comprendre et se mirent à parler qui l’hébreu, qui l’arabe, qui le ch’ti, qui l’occitan… et c’en fut fini de la belle harmonie, tout ça parce que Dieu, comme tous les machos du monde, n’était au fond pas si sûr de lui que ça : semer la division entre les humains lui permettait d’imposer son pouvoir…
La Cour de Babel… c’est, au cœur d’un collège parisien, une classe particulière où des adolescents venus de tous les bouts du monde apprennent le français sous la houlette d’une magicienne qui s’appelle Brigitte, mais apprennent aussi à écouter toutes les cultures, à s’imprégner de cette curiosité gourmande qui génère de la compréhension et tout un tas de jolies choses comme le respect d’autrui et donc l’estime de soi…
 

 

Lire la suite...

jeudi, janvier 21 2016

Des légumes, pas du bitume

On ne s’attendait pas à des miracles de la part des 195 négociateurs de la COP21, à vrai dire on en n’attendait rien, aveuglés qu’ils sont toujours par leurs objectifs de croissance, enfin, un peu tout de même, mais de là à continuer de nous faire passer aux yeux de la planète pour des billes… Car enfin, Laurent Fabius, Président de la COP21, n’a-t-il pas, quasi les larmes aux yeux, déclaré au monde entier avoir conclu pour la première fois depuis que les sommets sur le climat existent un « accord historique » ? Dès cet instant, n’avons-nous pas cru que nous allions écrire la suite de cette histoire, ensemble ? Que nous allions enfin pouvoir impulser vraiment la transition vers un système énergétique basé à 100% sur les énergies renouvelables ? Et, naïfs que nous sommes, que ça en serait fini des hydrocarbures qui nous pourrissent la vie et du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, adieu les ailes et le croupion, vive les nouveaux horizons abreuvés d’air pur et peuplés d’oiseaux !
Que nenni, mon kiki, passée la COP21 et passées les élections régionales, c’est reparti comme les rutabagas en 40 ! Valls, chaud partisan du nouvel aéroport, le remet sur la table début Janvier 2016 et AGO Vinci, concessionnaire du projet, relance les procédures d’expulsion de la ZAD, notamment à l’encontre de plusieurs agriculteurs historiques ! Arrrh… 

Lire la suite...

mercredi, juillet 2 2014

Grand Festival à Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-LandesÉnorme rassemblement les 5 et le 6 Juillet pour filer le coup de grâce au projet d’aéroport : l’abandon définitif est à portée de mobilisation !
Forums, débats, tables rondes avec pour invité d’honneur « la Ferme des 1000 vaches »… et au centre des débats : Sauvegarde des terres agricoles et souveraineté alimentaire, quid des Grands Projets Inutiles et Imposés ? Quels projets utiles pour l’humanité ?… Comme de bien entendu, pas de mobilisation sans fête : sont prévus de multiples concerts, animations (envoi de ballons solaires, vols libres de cerf-volants etc…)
Notre-Dame-des-Landes 2014

mardi, mai 28 2013

Notre-Dame-des-Landes

Samedi 8 Juin à 15h – Faites des possibles !
Place St Michel (Bordeaux), Rassemblement des alternatives en action


Le 8 juin, le collectif bordelais de soutien à Notre-Dame-des-Landes se propose d’installer sur la place Saint Michel à Bordeaux un village associatif, pour une journée de festivités et d’alternatives. Nous souhaitons réunir des associations et collectifs qui, dans leur domaine, luttent contre le système brutal actuel et proposent des alternatives concrètes. Quand multinationales et dirigeants imposent un modèle de domination, de destructions de terres, de répression, à nous de proposer des solutions et de les diffuser ! L’idée est d’investir l’espace public, d’échanger, partager des idées, entre nous, avec les gens, pour montrer notre capacité à proposer ensemble un autre monde. Nous vous attendons pour occuper l’espace visuel et sonore (stands, musique, projection de films… toutes les idées sont bonnes !), le but étant d’interpeller les passants et promeneurs du samedi après-midi. Un bar autogéré sera à disposition ; cette journée conviviale se clôturera par un repas collectif puis des concerts, bals… Plus on sera nombreux, plus la mobilisation sera forte et la journée réussie !

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations. Sinon, rendez-vous le Mardi 30 avril, 19h30, place Saint Michel, on vous attend pour discuter de tout ça. Solidairement, Le collectif Bordelais de soutien à NDDL
Collectif bordelais de soutien à Notre Dame des LandesZone A DéfendreACIPA

mercredi, février 20 2013

NOTRE DAME DES LANDES

Gendarme NDDLComme promis, pour faire suite à la soirée du 15 Février au ciné sur le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes, et rejoindre la lutte, retrouvez ci-dessous les contacts des 5 Collectifs Girondins de soutien à la ZAD (Zone À Défendre).
Contacts des collectifs. Bassin Val de l’Eyre :
soutien.nddlbassinvaldeleyre@riseup.net
Bordeaux : zadinfobordeaux.overblog.com
Libourne : zad.libournais@gmail.com
Pessac/Bordeaux Ouest : bocage@riseup.net
Sud Gironde : zadsudgironde@riseup.net
Et aussi, sur Démosphère Gironde, l’agenda collaboratif, retrouvez les différents rendez-vous des collectifs.

mardi, décembre 25 2012

Non à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Gendarme NDDLSurveillez la prochaine gazette, aux alentours du 15 Février,
Soirée-Projection suivie d’un débat avec les opposants au projet !

Le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes, configuré à une époque, les années 60, où on rêvait Concorde et augmentation exponentielle du trafic aérien, une époque où l’on n’évoquait pas encore la crise énergétique et écologique, peut-il encore aujourd’hui être d’actualité ? Est-il un investissement d’avenir ? D’autant plus que le gouvernement, paraît-il, cherche à réaliser 50 à 60 milliards d’euros d’économies sur 5 ans et qu’il y a déjà en France plus de 150 aéroports !
(À propos d’économie et pour parler de tout autre chose, en l’occurrence de notre bonne ville de Bordeaux, on ne comprend toujours pas l’urgence qu’il y avait à couler Jacques Chaban-Delmas dans le bronze, tel un dignitaire de l’ancienne URSS, et à le faire marcher d’un pas aussi lourd que sa silhouette – pas sûr qu’il aurait apprécié le Chaban, lui si sportif, si svelte, si sautillant – sur la place Pey-Berland qui n’avait vraiment pas besoin de ça pour être tristement minérale. Combien, pour cette œuvre malheureusement impérissable ? 500 000 euros !).

Revenons au stupide aéroport. Au-delà des enjeux, la lutte met également en lumière des aberrations démocratiques. Comment se fait-il que des projets de dépenses publiques qui datent, surtout des projets d’équipement en complet décalage avec l’époque de leur concrétisation, contraires à la préservation de l’environnement, tiennent encore debout ? Mais encore, peut-on se fier à des enquêtes remontant à plusieurs années pour valider un tel projet ? Surtout… lorsque l’on apprend que les chiffres ne sont pas forcément fiables… Ronan Dantec, sénateur EELV de Loire-Atlantique, a dit : « Lors de l’enquête coût-bénéfice sur le projet, l’État a manipulé les chiffres. Au moment de calculer la valorisation en euros des gains de temps permis par le nouvel aéroport, les sommes ont été au moins doublées. Sans cela, l’enquête coût -bénéfice aurait été négative. Cela a été fait sous la responsabilité du préfet de l’époque, Bernard Hagelsteen, aujourd’hui conseiller chez Vinci… Cela contribue à l’extrême fragilité de la légitimité démocratique du projet… »… Un tour de passe-passe drôlement gonflé qui a permis à l’État de faire croire que le projet serait rentable. Vous trouverez tous les détails et explications sur le site de Reporterre
Pour toutes autres infos, connaître les actions, consulter : ACIPA

mercredi, novembre 14 2012

Non à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Samedi 17 Novembre 2012 à 11h
rendez-vous sur place pour une réoccupation des lieux !

Notre-Dame-des-Landes, au Nord de Nantes, là où Jean-Marc Ayrault veut construire, avec l’aide de la multinationale Vinci, une gigantesque plate-forme aéroportuaire (ce sera le troisième…), est aujourd’hui au cœur de l’actualité citoyenne et cybernétique ! Tapotez sur internet « aéroport Notre-Dame-des Landes » et vous saurez tout !
Qui a vraiment envie de cet aéroport en pleine débâcle agricole, environnementale et climatique ? Depuis 40 ans il en est question et depuis 40 ans, grâce à une résistance locale extrêmement opiniâtre et bien informée sur les tenants et les aboutissants d’un tel projet, il n’a pu se faire. Pourquoi le réactiver maintenant alors que l’opinion publique locale et bien au-delà, les organisations telles que Les Amis de la terre, Attac, la Confédération paysanne, Droit au logement, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports, Générations futures, Greenpeace, Paysages de France, Réseau action climat, l’Union syndicale solidaire, plein d’AMAP… sont farouchement contre et qu’il va à contre-sens de toutes les expertises, rapports et autres nouvelles données sur notre environnement ? On étouffe sous le CO2 et le diktat de l’économie compétitive ! Et ce n’est pas tout ! L’aéroport est prévu en pleine zone humide, sur 2 000 ha, là où les écosystèmes se régulent et où se développe la biodiversité ! Et que ces zones, essentielles à notre vie sur terre, sont de plus en plus en rares selon le Programme des Nations unies pour l’environnement ! Mais encore : plus aucune terre agricole, aucune ferme sur cette vaste et fertile étendue, alors que chaque jour on déplore officiellement leur disparition, ni de population gage de vie et de prospérité des petits villages ! Tous vont être expropriés ! Qui voudrait être l’artisan d’un tel massacre à l’aune d’un futur qui plus est, ironie de l’histoire, sans pétrole, que l’on voudrait exempt de saloperies pour les générations tout aussi futures ? Pourquoi cette obstination de la part des politiques, de droite comme de gauche, ce silence des quelques écolos au gouvernement ? Entre obstination purement politico-économique et réalité, raison écologique et désir de démocratie, laquelle des deux propositions est la plus excitante ? Celle qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et satisfait quelques lobbies publics/privés pour quelques années ou celle qui se soucie de tous et du long terme ? Laquelle des deux invite vraiment au décollage et à l’atterrissage dans des contrées de rêve ?

Lire la suite...