Soutien

Fil des billets

samedi, novembre 25 2017

Solidarité avec Jean-Jacques Rue

Collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas

 

Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. À Bordeaux, vous l’avez vu tout récemment avec sa casquette de chroniqueur cinéma à Siné Mensuel : il était aux côtés de Philippe Poutou pour la soirée autour du film Le Jeune Karl Marx. Avec son tempérament tout sauf tiède, ses coups de gueule et ses prises de paroles parfois excessives, il en agace certains mais sa passion, ses engagements et sa verve contribuent à la diversité et la richesse d’Utopia comme du mensuel du regretté Bob.


Jean-Jacques n’a jamais fait mystère de ses positions politiques très à gauche et notamment de son implication dans les mouvements antifascistes. Son ami franco-grec Yannis Youlountas, poète et cinéaste, est lui aussi passé par Utopia pour présenter Nous sommes tous des esclaves et Je lutte donc je suis. Et il est prévu qu’il revienne nous voir en Janvier ! Yannis et plusieurs de ses camarades se sont investis cet été dans la lutte contre le bateau « C Star », affrété par les militants identitaires d’extrême droite de Defend Europe, qui avait pour but d’ entraver le travail des bateaux de sauvetage venant en aide aux migrants en Méditerranée. Grâce à la mobilisation de Yannis et ses camarades grecs, tunisiens, maltais, italiens… le C Star a eu toutes les peines du monde à accomplir sa mission mortifère et à accoster où que ce soit. Et la croisière des militants identitaires s’est transformée bien heureusement en fiasco pathétique.


Rebondissement ubuesque : les membres du C Star, probablement enragés à cause de leurs déboires, poursuivent en justice Yannis et Jean-Jacques parce qu’ils ont eu à leur encontre des mots certes virulents sur les réseaux sociaux au mois d’août ; nos amis risquent de lourdes peines (près de 100 000 euros d’amendes et dommages et intérêts cumulés, voire prison ferme) pour avoir exercé trop vigoureusement leur liberté d’expression envers des gens qui usent sans vergogne de la manière forte pour défendre leurs idées rances !
Le procès se déroulera le 18 Décembre au Tribunal de Nice, tristement connu pour avoir condamné le paysan Cédric Herrou au chef de solidarité envers les migrants. Il est urgent de soutenir Jean-Jacques et Yannis en versant sa contribution, si modeste soit-elle, à la caisse de solidarité ouverte sur internet pour les aider à assumer les premiers frais de justice : POT COMMUN

 

Une condamnation lourde de nos deux amis serait un signal aussi fort que malheureux propre à refroidir la résistance plus que jamais nécessaires face aux mouvements d’extrême droite de plus en plus décomplexés.

mardi, juillet 11 2017

SOUTENEZ LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE DE GIRONDE

CONFÉDÉRATION PAYSANNE DE GIRONDE

 

Depuis trente ans, La Confédération paysanne est engagée dans la défense des paysannes et des paysans et avec ses associations de développement, elle accompagne le monde agricole vers l’agriculture paysanne. Elle s’est engagée contre les OGM, et se bat pour une alimentation de qualité pour tous, rémunératrice pour les paysans. Elle les accompagne vers un système de production sans produits cancérigènes, mutagènes ni perturbateurs endocriniens. Au quotidien, ce sont une trentaine de bénévoles et deux salariées qui, chaque jour, défendent l’agriculture paysanne sur le territoire girondin et qui se battent pour accompagner les paysans dans son développement. Pour que leur action perdure, pour que les paysans, puissent continuer à nous offrir des produits de qualité, la Confédération paysanne Gironde nous offre la Cuvée rebelle des trente ans. Un vin produit à Bordeaux dans le respect du cahier des charges AB et Demeter.
La cuvée des trente ans est issue d’une production girondine cultivée selon le cahier des charges AB. Elle a été produite en biodynamie.

 

Pour les soutenir en buvant un coup, il vous suffit de télécharger le bon de commande sur leur site.
Le prix d’une bouteille est de 9€. Votre chèque est à renvoyer à l’ordre de la Confédération paysanne de Gironde au 8 Rue de la Course 33000 Bordeaux.

mardi, avril 25 2017

Cours d'arabe et soutien humanitaire

Tel le colibri, cher à Pierre Rabhi, l’association Salam tâche « de faire sa part »… depuis 2003 Salam organise des cours d’arabe à Bordeaux, cours payants qui génèrent chaque année un pécule intégralement investi dans des actions humanitaires au Maroc… 
Notre actualité 2017-2022 : un projet de partenariat avec l’association des infirmiers de Marrakech, pour des actions de formation (professions de santé) et des participations à des caravanes de soins dans les campagnes.
Dépourvu d’attaches politiques ou religieuses, Salam vise seulement à établir des relations de bon voisinage… de part et d’autre de la Méditerranée. Bénévoles, de tous horizons, aimant voyager ou pas, soyez les bienvenus.
Rens. 06 67 68 11 98

vendredi, avril 21 2017

Le petit Altern'actif, 3e édition, est disponible !

En vente au cinéma – Prix libre

La création de ce guide part de l’envie de partager toutes sortes de contacts et d’adresses. Il a été compilié et publié par un collectif de motivé-e-s de Bordeaux et ses environs. 
Vous avez dit altern’actif ?
Souvent les lieux mis en lumière sont des endroits un peu dans les marges et qui se vendent rarement à grands coups de pub. Ils vous proposent quelques pistes pour sortir de l’univers mercantile et conformiste et sont porteurs d’idées comme la solidarité, l’écologie, la décroissance, le féminisme… et la culture pour tous, bien sûr. Ils essaient de proposer d’autres visions de la société que le capitalisme, le productivisme, plus humaines et plus respectueuses de la planète. Ils nous invitent à la sobriété, à la joie de vivre, à une résistance, à s’organiser et agir collectivement, bref à faire un « pas de côté ».
Évidemment ce guide n’est pas parfait et toutes vos remarques, ajouts, contributions sont les bienvenu.es.

 

Où le trouver ? Comment signaler une erreur ou un oubli ?
Le guide est en cours de dépôt dans une dizaine de lieux bordelais. Il est déjà disponible au « Samovar », à « Récup’R », à la « Maison des Femmes », au « Petit Grain » et au cinéma Utopia. 
C’est sa 3e édition qui n’est surtout pas définitive, c’est un chantier permanent ! Vous voulez ajouter une adresse, une rubrique ? Vous avez vu une erreur, un truc qui n’existe plus ?

 

Vous pouvez écrire à : 
lepetitalternactif@mailoo.org
Plein d’initiatives restent à mettre en place, tout n’existe pas à Bordeaux. On compte sur vous d’ici la prochaine version !

mardi, février 21 2017

Le petit Altern'actif, 3e édition, est disponible !

En vente au cinéma – Prix libre

 

La création de ce guide part de l’envie de partager toutes sortes de contacts et d’adresses. Il a été compilié et publié par un collectif de motivé-e-s de Bordeaux et ses environs. 
Vous avez dit altern’actif ?
Souvent les lieux mis en lumière sont des endroits un peu dans les marges et qui se vendent rarement à grands coups de pub. Ils vous proposent quelques pistes pour sortir de l’univers mercantile et conformiste et sont porteurs d’idées comme la solidarité, l’écologie, la décroissance, le féminisme… et la culture pour tous, bien sûr. Ils essaient de proposer d’autres visions de la société que le capitalisme, le productivisme, plus humaines et plus respectueuses de la planète. Ils nous invitent à la sobriété, à la joie de vivre, à une résistance, à s’organiser et agir collectivement, bref à faire un « pas de côté ».
Évidemment ce guide n’est pas parfait et toutes vos remarques, ajouts, contributions sont les bienvenu.es.

 

Où le trouver ? Comment signaler une erreur ou un oubli ?
Le guide est en cours de dépôt dans une dizaine de lieux bordelais. Il est déjà disponible au « Samovar », à « Récup’R », à la « Maison des Femmes », au « Petit Grain » et au cinéma Utopia. 
C’est sa 3e édition qui n’est surtout pas définitive, c’est un chantier permanent ! Vous voulez ajouter une adresse, une rubrique ? Vous avez vu une erreur, un truc qui n’existe plus ?

 

Vous pouvez écrire à : lepetitalternactif@mailoo.org
Plein d’initiatives restent à mettre en place, tout n’existe pas à Bordeaux. On compte sur vous d’ici la prochaine version !

lundi, janvier 2 2017

Procès de Jon Palais

Lundi 9 Janvier au Tribunal de Dax, procès de Jon Palais, un faucheur de chaises des agences BNP-Paribas, pour avoir dénoncé le rôle de la BNP dans l’évasion fiscale ! Il risque 5 ans de prison. Allons massivement à Dax pour faire un autre procès, celui de l’évasion fiscale ! Rendez-vous à 13h devant le Tribunal de Dax !

 

Après 39 actions de réquisitions de chaises menées part plusieurs centaines de citoyens à visage découvert dans les agences bancaires, pour la première fois la justice décide de convoquer un faucheur de chaises devant un tribunal pour « vol en réunion ». Jon Palais, militant de Bizi ! et d’ANV-COP 21, sera jugé le Lundi 9 Janvier 2017 à Dax pour une action menée dans une agence BNP Paribas à Paris en Octobre 2015, à la veille de la COP 21. Il risque cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende, mais ce sont les banques et leur système industriel d’évasion fiscale dans les paradis fiscaux qui seront les vraies accusées.
Les réquisitions citoyennes de chaises répondaient à un appel lancé avant la COP 21 par des dizaines de personnalités, intellectuels, artistes, politiques, syndicalistes et associatifs pour que les États en finissent avec les paradis fiscaux afin de pouvoir financer la lutte contre le changement climatique. Ces actions, relayées notamment par ANV-COP 21, les Amis de la Terre, Attac, Bizi et les J.E.D.I. For Climate, ont particulièrement ciblé les agences de BNP Paribas. Connue pour ses 170 filiales dans les paradis fiscaux, BNP Paribas a d’ailleurs commencé à céder à la pression en annonçant discrètement la fermeture de ces filiales aux îles Caïmans.
Suite à la multiplication des actions qui ont conduit à la réquisition de 243 chaises, plusieurs convocations avaient déjà eu lieu, à Paris, Strasbourg, Bayonne, Bordeaux, Lyon, Tarbes, Nîmes, Perpignan, Uzès, Marseille, Carpentras… Mais c’est la première fois qu’une convocation pour réquisition de chaises débouche sur un procès. Jon Palais est poursuivi pour « vol en réunion » pour l’action de réquisition de chaises du 19 Octobre 2015, mais aussi pour refus de prélèvement biologique et refus de relevés signalétiques, auxquels il n’a pas voulu se soumettre lors de son audition à Peyrehorade ce Jeudi 9 Juin.
Le 26 mai dernier, le bureau du Sénat refusait de transmettre à la justice le cas de Frédéric Oudéa, directeur général de la Société générale qui a menti devant une commission d’enquête sénatoriale en 2012 en prétendant n’avoir aucune activité à Panama. La justice préfère s’en prendre aux citoyens qui manifestent de manière non-violente plutôt qu’aux parrains de l’évasion fiscale !

 

Cet épisode judiciaire nous donne cependant l’occasion de faire un autre procès : celui de l’évasion fiscale ! ANV-COP 21, les Amis de la Terre, Attac France et Bizi ! appellent à un rassemblement massif, festif, non -violent à Dax le Lundi 9 Janvier 2017 pour faire ce procès public de l’évasion fiscale.

mercredi, décembre 21 2016

Linky, c'est quoi ?

C’est ce mouchard électronique à la tronche verte qui est censé remplacer notre compteur électrique pour contrôler en permanence la consommation de nos appareils, et connaître ainsi notre activité domestique. Qui produit, via le CPL (Courant Porteur en Ligne) circulant dans nos fils électriques pas blindés, des nuisances sanitaires en créant des champs électromagnétiques dans tout notre foyer, et à l’extérieur via les antennes relais. Qui coûte et coutera très cher à la communauté (remplacement tous les 5 à 10 ans au lieu de 60 ans pour les compteurs actuels, fabrication avec matières premières rares… demandes gargantuesques en terme de puissance électrique par les industriels du numérique, etc). Qui ouvre notre porte aux marchands du numérique grâce à la collecte de nos données personnelles, à la cyberguerre, au piratage, au block’out… Bref, on n’en veut pas. Mais tout n’est peut-être pas perdu ! La fronde anti-linky gagne la France entière ! 296 communes à ce jour ont voté contre son déploiement ! Et les collectifs anti-linky 
fleurissent de partout ! 
Cependant, selon remontées du terrain, devant cette fronde, ENEDIS (ex ERDF) via ses sous-traitants, essaie de passer en force, ne vous laissez pas baratiner ni intimider (menace d’amende, des huissiers…) par les installateurs ! Il n’y a rien dans les textes, qu’ils soient européens, nationaux ou municipaux, absolument rien qui vous oblige à accepter ce compteur ! Vous pouvez donc le refuser ! C’est juste l’accès à votre compteur que vous devez permettre à EDF ou ENEDIS pour le relevé de votre consommation d’électricité. C’est tout. Pour preuve, de la bouche d’Anne Walryck en charge du déploiement dans la Métropole, en réponse à une question posée par un élu vert lors du Conseil municipal du 2 Mai 2016 : « Est-ce qu’un citoyen a le droit de s’opposer au compteur ? 
Oui, bien entendu ».

 

Pour avoir infos et conseils, le Collectif Stop linky vous invite à venir aux permanences les Lundis 19/12/2016 et 23/01/2017, à partir de 18h30. Et aux Réunions les Samedis 7 et 28 Janvier, à partir de 10h. Ça se passe salle de la cheminée au ciné. 
stoplinky.bordeauxmetropole@gmail
PIÈCES ET MAIN D’OEUVRE
REFUS LINKY

samedi, décembre 17 2016

Lisez, abonnez-vous, offrez ! La revue inf’OGM.

infogm_logo2.png
 

Pour vous la faire connaître, nous vous offrons quelques exemplaires du numéro de Novembre-Décembre. Demandez-la à la personne en caisse.
Née en 1999, Inf’OGM est une veille citoyenne qui décrypte l’actualité mondiale et propose un service unique d’information francophone sur les OGM, les biotechnologies et les semences, via un journal, un site internet, des brochures et des interventions. Sa mission est de favoriser et de nourrir le débat démocratique par une information critique, indépendante et compréhensible et accessible à tout public. Inf’OGM se donne l’objectif d’œuvrer pour une véritable transparence du débat OGM.Journal d’information transparente, de qualité, critique et indépendante.

Abonnements et dons :

Info’OGM, Mundo-M 47 
av Pasteur - 93100 Montreuil.

lundi, novembre 28 2016

PARTICIPEZ À LA CRÉATION ET AU FONCTIONNEMENT DE SUPERCOOP

Supercoop, le projet de supermarché coopératif, cherche à récolter 25 000 euros à travers sa campagne de financement participatif sur KissKissBankBank.
L’objectif ? Franchir un cap en finançant un deuxième poste salarié, du matériel professionnel et le local de sa première épicerie-école prévue pour 2017 ! Toutes les contributions sont les bienvenues, c’est votre soutien qui nous permettra de lancer Supercoop ! 
L’association compte déjà plus de 600 membres. 600 personnes soucieuses de tisser des liens avec des producteurs bio et locaux pour redonner du sens à leur consommation. Le principe : dans ce futur supermarché, tout le monde met la main à la pâte 3 heures par mois pour bénéficier en retour de prix 20% à 40% moins chers !
Social, participatif, et tourné résolument vers l’écologie, Supercoop prépare la consommation et la production de demain. L’idée : relocaliser l’économie et mélanger les populations.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes curieux !
Sur Internet SUPERCOOP

par téléphone 05 56 85 64 78

ou après les séances du film Food Coop à Utopia, nous serons présents pour vous informer.
 

dimanche, novembre 20 2016

Irrintzina, le cri de la génération climat

Entre 2015 et 2016, l’équipe de Fokus 21, ont filmé, avec leurs équipes, ces milliers de personnes qui mettent en œuvre des alternatives concrètes et des résistances non-violentes pour la justice climatique et sociale. Irrintzina-le-film retrace l’émergence des mouvements Alternatiba et ANV COP21 après qu’un pari fou ait été lancé par quelques militant-e-s de Bizi ! depuis Bayonne, afin de déclencher une mobilisation sans précédent en France pour la COP 21 et au-delà. Du Tour Alternatiba à vélo au Sommet des pétroliers de Pau, l’équipe de Fokus 21 a suivi une nouvelle génération militante du climat. 
Irrintzina – nom du cri ancestral des bergers basques pour communiquer de collines en collines – c’est bien le cri d’alarme sur l’effondrement en cours de notre monde. C’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militant-e-s déterminé-e-s qui ont compris que si ensemble, ils et elles ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.
Irrintzina a été tourné en total auto-financement, étant produit dans l’urgence et n’entrant pas dans les cases de financement conventionnel. Comme dans un bon Irrintzina, c’est le cœur, c’est la chaleur, c’est l’énergie de chacun-e qui fera ce film. Pour que le film puisse être achevé et diffusé dans de bonnes conditions, les équipes de réalisation et de montage ont besoin de soutien. Déjà plusieurs personnalités (Nicolas Haeringer de 350.org, Edgar Morin, HK), organisations, médias alternatifs et collectifs locaux Alternatiba et ANV COP21, soutiennent ce projet. 
Il nous reste peu de temps pour éviter de tomber dans le chaos climatique et éviter de franchir le seuil d’une augmentation de 1,5°. Il est important que le récit des mobilisations pour la justice climatique et sociale se propage afin que nous soyons de plus en plus nombreuses et nombreux à réagir face à l’urgence climatique et ses causes.

 

IRRINTZINA
Facebook
Financement participatif

Contacts : irrintzina(at)fokus21.org

- page 1 de 13