Mot-clé - Bordeaux

Fil des billets

samedi, mai 12 2018

LES MARRONNIERS DE GAMBETTA

Le collectif  qui défend les 17 marronniers sains de la place Gambetta menacés d’abattage vous invite le Mercredi 16 MAI de 14h à 16h pour une animation « dessine-moi un marronnier » ouverte à tous : à vos crayons, pinceaux, brosses…
Tous les mardis de 18h à 19h  : permanence et câlins aux arbres sur la place (angle rue judaïque)

lesmarronniersdegambetta@gmail.com
FACEBOOK
PÉTITION

mercredi, avril 11 2018

Les Marronniers de Gambetta

Ne laissons pas couper pas les marronniers de la place Gambetta à Bordeaux !

(Ci-dessous le contenu de la pétition adressée à Monsieur le Maire de Bordeaux, Alain Juppé. Et si vous n’avez pas internet, vous pouvez recopier ce texte, le dater, le signer et l’adresser à Monsieur Alain Juppé, maire de Bordeaux, à la Mairie de Bordeaux. Au 11 mars 2018 : 4 373 signataires !)

 

18 arbres sur les 44 que compte la place, doivent être prochainement abattus pour aménager un nouveau jardin. Deux raisons sont évoquées pour couper ces arbres : ces arbres auraient été plantés après la création du jardin et constitueraient un détournement de sa conception paysagère d’origine… Ces arbres créeraient surtout un masque vis à vis des façades remarquables de la place (selon l’avis de l’architecte en chef des monuments historiques et celui des bâtiments de France) et les tuer offrirait une meilleure vue du patrimoine monumental.

 

Certains de ces marronniers ont plus de soixante ans et l’étude phytosanitaire réalisée indique que, malgré la présence de maladies, les arbres sont dans un bon état de santé. Nous savons que ces arbres seront bien évidemment remplacés. Mais rien ne compensera cette perte, tout au moins pas avant plusieurs années.
Couper des arbres anciens a pour conséquence non seulement de rejeter plus de CO2 dans l’atmosphère mais surtout d’éliminer des sujets performants pour la captation du dioxyde de carbone.
En effet, on sait aujourd’hui que plus un arbre est âgé plus il capte de CO2, principal gaz, responsable de l’effet de serre.
À Bordeaux, doit-on sacrifier notre patrimoine végétal au profit de notre patrimoine monumental ?
Vous-Même Monsieur le Maire aviez émis des doutes en déclarant lors du conseil municipal du 26 septembre 2017 : « Je vous assure qu’il faudra beaucoup de conviction pour me convaincre d’abattre des marronniers sains… on n’aime pas abattre les arbres à Bordeaux. »

 

Il est temps, Monsieur le Maire, de vous opposer à ce réaménagement qui ne tient pas compte du capital végétal de la place Gambetta. Monsieur le Maire, nous vous demandons donc de revenir sur ce projet et sur ces coupes d’arbres, patrimoine naturel de notre ville.

vendredi, octobre 6 2017

UGC PROCHAINEMENT PARTOUT ?

Nous voici gâtés au delà de toute espérance. Nous allons en effet perdre un voisin proche : Gaumont et son multiplexe de Talence. Mais, me direz-vous, un multiplexe de moins, c’est une bonne nouvelle. Pas vraiment, hélas ! Car c’était un gentil celui-là, qui broutait paisiblement son pré carré d’herbe tendre sans nourrir le moindre instinct cannibale à notre endroit. A sa place et dans ses onze salles va s’installer un vrai méchant, le prochainement partout UGC. Et ce multiplexe de 11 salles racheté à Gaumont va contribuer à porter à terme sur l’agglomération la puissance de feu de notre prédateur à 42 salles !

 

On imagine notre tête et celle de nos collègues de Pessac et de Mérignac. Pour vous donner une idée de la mauvaise surprise, c’est comme si nos ancêtres de Cro-Magnon avaient vu débarquer sur leur territoire de chasse un Tyrannosaurus Rex en lieu et place du placide brontosaure salué civilement chaque matin. Inutile alors de vous faire un dessin. Que Gaumont, le puissant circuit associé à Pathé, se carapate discrètement hors de l’agglo est un très mauvais signal qui confirme ce que nous redoutions depuis l’annonce de l’ouverture de 13 salles UGC aux Bassins à flot. Il se prépare bien un mauvais coup, en l’occurrence une mise en coupe réglée de Bordeaux par un unique opérateur. Car d’une position dominante à l’instauration d’un monopole, il n’y aura qu’un pas aisément franchi avec 42 salles…

Lire la suite...

samedi, septembre 2 2017

VISITE-GUIDÉE LE BORDEAUX NÈGRE

MemoiresEtPartages.jpg
 

Lancement d’un nouveau parcours : QUARTIERS DE SUCRE, Dimanche 10 Septembre à 10h

 

Autour des vieux quartiers Ste-croix et St-Michel, pénétrez dans le milieu des raffineries de sucre qui ont fait, aussi, la fortune de Bordeaux. « Derrière les murs, la condition des hommes » Suivez les pas des animateurs de la balade alternative qui vous fera visiter l’autre Bordeaux.

 

Tous les Dimanches, inscription obligatoire :
memoires.partages@gmail.com
MÉMOIRES ET PARTAGES

mardi, août 29 2017

La Commune Libre du Quartier Saint-Pierre

L’histoire a commencé avec quelques copains, Jean-Pierre, Manu, Pierre, Jacques et d’autres qui ont pris l’habitude de se retrouver chaque matin autour d’un café, place Camille, Jullian pour se raconter des histoires, commenter l’actualité et échanger les bonnes adresses de leur quartier. Ils ont fini par créer leur Académie car c’est ainsi qu’ils nommaient leur groupe qui se nourrit de propos et de situations « pagnolesques » où personne n’est épargné mais où l’amitié n’a pas fini de se développer. Et l’Académie a voulu élargir son cercle car si on peut bien vivre dans le quartier Saint-Pierre, on peut aussi en faire profiter d’autres riverains et d’autres commerçants.
C’est ainsi que les membres de l’Académie ont créé une association, « Commune Libre du Quartier Saint-Pierre ». La « Commune Libre du Quartier Saint Pierre » est une association qui fonctionne avec le statut de la loi de 1901. Elle ne vit pas dans un esprit de sécession par rapport à la vraie commune qui les abrite, bien au contraire. Elle revendique une totale neutralité politique.
La « Commune Libre du Quartier Saint Pierre » vise à faire vivre le quartier avec ses habitants et ses commerçants en sauvegardant son esprit de village et son patrimoine. Nous avons ainsi défini plusieurs objectifs :
Promouvoir le dialogue et faire entendre la voix des habitants du quartier. Favoriser l’esprit de village avec les commerçants de proximité et les riverains dans la bonne humeur. Animer la vie sociale, intellectuelle et artistique du quartier.

 

Lire la suite...

vendredi, juillet 28 2017

VISITE-GUIDÉE LE BORDEAUX NÈGRE

« Derrière les murs, la condition des hommes ». Venez suivre les pas des animateurs de la balade alternative qui vous fera visiter l’autre Bordeaux. « Le secret le mieux gardé » des Bordelais que l’histoire a conduits en Afrique mais aussi dans les Caraïbes. Dimanches 30 juillet, 20 et 27 Août, 3, 10 et 24 Septembre
Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com - MÉMOIRES ET PARTAGES

jeudi, juin 29 2017

TGV Paris - Bordeaux en 2 heures : un progrès inoui ?

Attendue par les uns, redoutée par les autres, la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse Tours - Bordeaux entrera en service commercial le 2 juillet 2017, permettant de diminuer le temps de trajet entre Paris et Bordeaux d’environ une heure.

 

Les quelques 600 km séparant ces deux métropoles seront dorénavant parcourus dans le meilleur des cas en 2 heures, sauf conditions climatiques extrêmes (canicules, tempêtes…) dont la fréquence et l’intensité devraient augmenter avec le réchauffement planétaire.
Sans vouloir froisser les compétences de nos brillants techniciens du xxie siècle, il convient de relativiser leur performance, car l’ouverture de la première ligne ferroviaire de Paris à Bordeaux en 1853 avait permis de raccourcir le temps de trajet d’une centaine d’heures ! Nous courons aujourd’hui après les minutes.

 

Lire la suite...

samedi, juin 17 2017

VISITE-GUIDÉE LE BORDEAUX NÈGRE

« Derrière les murs, la condition des hommes »
Venez suivre les pas des animateurs de la balade alternative qui vous fera visiter l’autre Bordeaux. « Le secret le mieux gardé » des Bordelais que l’histoire a conduits en Afrique mais aussi dans les Caraïbes.

Dimanches 25 juin, 9, 16 et 30 juillet.

Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

MÉMOIRES ET PARTAGES

lundi, mai 8 2017

Le Bassin à flots, quelle galère !

Bon, je sais : difficile d’être audible dans le grand barnum électoral qui sévit actuellement autour de nous. Mais, faut-il le rappeler, nous avons un petit problème qui menace à moyen terme, disons trois ou quatre ans, l’existence même d’Utopia à Bordeaux. Il s’agit, on vous l’a peut-être un peu trop martelé, de cette ambition affichée d’UGC de se faire plus grosse que le bœuf au Bassin à flots en portant sa capacité de feu sur la ville à 31 pièces d’artillerie contre 18 actuellement. Une prétention validée par la Commission Nationale d’Aménagement Cinématographique et contestée par nous le 30 Mars devant la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux, en compagnie de la Médiatrice du Cinéma et de quelques élus soucieux de leurs salles publiques de proximité déjà lourdement impactées par le développement tous azimuts des multiplexes.
Une démarche rendue d’autant plus légitime à nos yeux que le discours martelé, ad nauseam, par nos autorités de tutelle sur l’impérieuse nécessité de se montrer très fermes dans la défense de la diversité et de l’exception culturelle relève d’un mythe quasiment fondateur. On se souvient ainsi, d’André Malraux et son joli « par ailleurs le cinéma est une industrie » : dans la culture multiplexe, les termes sont hélas inversés. Des intentions donc, proclamées mais battues constamment en brèche par une décision de la CNAC qui conduirait, par le développement déraisonnable d’un opérateur privé, à la disparition programmée sur Bordeaux d’un autre opérateur privé, connu et reconnu pour sa réussite et la qualité de sa programmation.

 

Lire la suite...

vendredi, avril 21 2017

Le petit Altern'actif, 3e édition, est disponible !

En vente au cinéma – Prix libre

La création de ce guide part de l’envie de partager toutes sortes de contacts et d’adresses. Il a été compilié et publié par un collectif de motivé-e-s de Bordeaux et ses environs. 
Vous avez dit altern’actif ?
Souvent les lieux mis en lumière sont des endroits un peu dans les marges et qui se vendent rarement à grands coups de pub. Ils vous proposent quelques pistes pour sortir de l’univers mercantile et conformiste et sont porteurs d’idées comme la solidarité, l’écologie, la décroissance, le féminisme… et la culture pour tous, bien sûr. Ils essaient de proposer d’autres visions de la société que le capitalisme, le productivisme, plus humaines et plus respectueuses de la planète. Ils nous invitent à la sobriété, à la joie de vivre, à une résistance, à s’organiser et agir collectivement, bref à faire un « pas de côté ».
Évidemment ce guide n’est pas parfait et toutes vos remarques, ajouts, contributions sont les bienvenu.es.

 

Où le trouver ? Comment signaler une erreur ou un oubli ?
Le guide est en cours de dépôt dans une dizaine de lieux bordelais. Il est déjà disponible au « Samovar », à « Récup’R », à la « Maison des Femmes », au « Petit Grain » et au cinéma Utopia. 
C’est sa 3e édition qui n’est surtout pas définitive, c’est un chantier permanent ! Vous voulez ajouter une adresse, une rubrique ? Vous avez vu une erreur, un truc qui n’existe plus ?

 

Vous pouvez écrire à : 
lepetitalternactif@mailoo.org
Plein d’initiatives restent à mettre en place, tout n’existe pas à Bordeaux. On compte sur vous d’ici la prochaine version !

- page 1 de 3