R.D.V. divers

Fil des billets

samedi, avril 14 2018

CITOYENS AMÉRICAINS DE BORDEAUX MÉTROPOLE

Les élections de mi-mandat, en novembre 2018, seront cruciales, inscrivez-vous sur les listes électorales ! (le renouvellement n’est pas automatique)
Sur internet : VOTE FROM ABROAD  (site non partisan)

En personne : au bureau d’inscription ouvertle Samedi 21 Avril de 14h à 18h dans le hall du cinéma Utopia.

vendredi, mars 30 2018

HOMMAGE À MARTIN LUTHER KING

MemoiresEtPartages.jpg
 

Mercredi 4 AVRIL à 18h, Quai des Salinières à Bordeaux (après la Maison Eco-Citoyenne), organisé par Mémoires & Partages.

Discours, lectures, musique et chorégraphies en présence des autorités civiles et du Consul Général des Etats-Unis. Mémoires & Partages, qui a déjà organisé plusieurs hommages à Martin Luther King, invite à rendre éternel et réel le rêve éveillé de Martin Luther King. A découvrir et apprécier la pertinence pour aujourd’hui et demain de son combat pour la paix, contre le racisme et les nouvelles formes d’esclavage moderne.

samedi, mars 24 2018

Nos droits, nos choix

Expo du 4 au 8 avril 
Le Planning Familial a noué des liens de solidarité avec des acteurs communautaires à Madagascar favorisant une approche globale et participative de la santé sexuelle, s’appuyant sur un principe de formation en cascade. Le renforcement des compétences de 6 personnes des associations locales a permis de toucher environ 9000 personnes.
Cette exposition est la trace de cette aventure humaine de trois ans qui a permis de de mieux lutter ensemble pour NOS DROITS et NOS CHOIX à Madagascar.

mardi, mars 20 2018

MARCHE CONTRE MONSANTO & Co MARCHE POUR L'AGRO-ÉCOLOGIE

Rendez-vous pour une marche festive et revendicative
Samedi 19 Mai à 14h, place de la Victoire à Bordeaux

Les multinationales et la finance se sont emparées de l’agriculture et de notre alimentation. Voici un chiffre édifiant concernant les trois plus grosses firmes de l’agro-industrie : Monsanto-Bayer (fusion en cours), DowDupont et ChemChina (ex-Syngenta) détiennent plus de 70% du marché mondial des semences. Elles contrôlent ainsi la production de la majorité des aliments qui se retrouvent dans nos assiettes. 
Elles vendent aux agriculteurs sur toute la planète des semences brevetées, non reproductibles, et génétiquement modifiées (OGM) pour résister aux pesticides qu’elles vendent également. Monoculture, engrais et technologies diverses viennent compléter le tableau.
Lorsque les agriculteurs ont opté pour ce système qui nécessite un endettement important et qui empoisonne, ils se sont attachés aux chaînes qui les lient aux multinationales de l’agro-industrie. 
Interviennent ensuite les multinationales de l’industrie alimentaire (Nestlé, Unilever, Mondelez, etc.) pour transformer les produits agricoles à grand renfort de chimie, et pour les vendre au secteur de la grande distribution à travers le monde. Ces multinationales sont expertes sur la manière de capter le consommateur (propagande publicitaire, prix attractifs, usage immodéré du sucre et autres substances addictives, etc.).
Le pouvoir économique des multinationales leur permet d’embaucher des armées de lobbyistes pour influencer nos institutions politiques européennes et nationales, en vue de protéger leurs intérêts ou de conquérir de nouveaux marchés.
Nous constatons chaque jour les nombreux dégâts occasionnés par l’agro-industrie et l’industrie alimentaire : cancers, pathologies chroniques, déforestation, réchauffement climatique, déclin de la biodiversité, pollution des sols et de l’eau, destruction du lien social et du monde paysan, menaces sur l’autonomie alimentaire des populations, etc.
Et les politiques sont complices, tel le gouvernement Macron, qui est favorable aux traités commerciaux de libre-échange (ex : CETA) et qui mène une politique en faveur de l’allègement des normes et de la fiscalité. De même, au niveau européen, les aides accordées par la Politique Agricole Commune favorisent le développement agro-industriel.
Pourtant les alternatives agro-écologiques existent et ont fait leurs preuves. Malgré le manque de soutien des politiques, de nombreux citoyens reprennent le contrôle de l’agriculture et de leur alimentation en produisant bio ou en créant des AMAP par exemple.
Alors pour que cette agriculture écologique et socialement vertueuse ne reste pas en marge, et pour que l’alimentation saine ne reste pas le privilège d’une minorité :
Brisons les chaînes qui nous lient aux multinationales.
Fuyons les supermarchés et la consommation de masse.
Agissons pour protéger la santé publique, l’environnement et la société.
Agissons en faveur du développement de l’agro-écologie.
Exigeons une agriculture bio, locale et socialement vertueuse, à Bordeaux, dans la région et partout ailleurs.

lundi, mars 12 2018

La Quinzaine culturelle pour la Syrie

Samedi 17 MARS à 14h30 à UTOPIA
PROJECTION-RENCONTRE avec la réalisatrice syrienne Hala Alabdalla

Proposée par LES MAFALDAS
Acheter vos places à l’avance, à partir du Mercredi 7 Mars.

 

Du 16 au 29 mars 2018, c’est aussi :

 

Vendredi 16 mars à 20h : conférence solidaire * « Palmyre citée de la Reine Zénobie : heurs et malheurs », par Annick Neveux-Leclerc, chargée de mission au Musée du Louvre, spécialiste des arts de l’Islam. 
Lieu : Centre Socioculturel Arts et Loisirs d’Arlac, Mérignac (entrée libre et gratuite)
Tram A, arrêt Fontaine d’Arlac
Annick Neveux-Leclerc rencontrera également les enfants d’une école primaire et d’un collège de Mérignac sur le thème des enfants syriens réfugiés au Liban à l’école de Yalla*.

 

Samedi 17 mars à 18h
rendez-vous musical solidaire * avec Mostafa El Harfi.
Lieu : Machine à Musique Lignerolles, Bordeaux 
(entrée libre et gratuite)

 

Du 20 au 29 mars : exposition solidaire * « Les roues interdites », hommage aux norias syriennes et à leurs artisans, par Marion Coudert, Nicolas T. Camoisson. 
Vernissage le 20 mars à 18h30
Possibilité de visites guidées 
(tarifs et réservations au 
05 56 99 53 33).
Vendredi 23 mars à 20h30 : conférence solidaire* « Les norias syriennes, patrimoine en péril », par Marion Coudert et Nicolas T. Camoisson.
Lieu : Maison des Associations, Mérignac (entrée libre et gratuite) Tram A, arrêt Pin galant

* Participations et dons récoltés au profit du projet « Yalla pour les enfants, une école pour la paix »

jeudi, mars 1 2018

Linky : le coût du programme pointé du doigt par la Cour des Comptes.

Le rapport est très sévère pour Linky. Alors que 8 millions de compteurs communicants ont déjà été déployés en France, la Cour des comptes ne critique pas le bien-fondé du projet, mais estime que les conditions de son déploiement profitent surtout à Enedis (ex-ERDF), et pas suffisamment aux consommateurs.
Le déploiement des compteurs est assuré par Enedis pour un coût de plus de 5 milliards d’euros entre 2014 et 2024. Pour ne pas faire peser cette somme sur les particuliers, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a mis en place un système de tarif différé. Enedis a avancé l’argent et sera remboursé avec intérêts au moment où le programme portera ses fruits, à partir de 2021, dans la facture des consommateurs. Mais, en analysant la construction de ce tarif, la Cour estime qu’il permettra à Enedis d’empocher au passage près de 500 millions d’euros.
Enfin, la Cour relève que « les gains que les compteurs peuvent apporter au consommateur sont encore insuffisants. » Le rapport estime que les informations disponibles sont insuffisantes pour permettre aux utilisateurs de connaître leur consommation détaillée. Et souligne au passage que l’impact sur la consommation d’électricité pourrait être assez faible. Fin 2017, seuls 1,5% des usagers disposant de compteurs Linky ont ouvert un compte pour connaître leur consommation.
Enfin, la Cour déplore un « défaut de pilotage » de la part de l’Etat et d’Enedis, en ce qui concerne pédagogie et communication.

 

Pour en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le refuser, vous le pouvez, le collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir à l’une de ses réunions, Salle de la cheminée au Cinéma Utopia : en Mars, Lundi 5 à 18h et Samedi 17 à 10h30.

 

stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

jeudi, février 1 2018

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février

Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant.

 

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février

Enracinons l’avenir !

Un bus partira de Bordeaux

Contact sud-Gironde: Richard 06 37 35 03 59

Contact Gironde: coalitionclimat33@laposte.net

Inscrivez-vous vite pour finaliser la réservation du bus!

 

Programme :

Covoiturage au départ du sud-gironde départ 5h30 samedi 10 février du parc-relais Arts et Métiers (campus Talence, face à biblio) place de parking en extérieur possible et 1er tram venant de Bx centre

Arrivée à NDDL vers 11h marche à pied jusqu’au lieu de rdv (lieu-dit Gourbi, vers La Paquelais, puis marche collective jusqu’à la ferme de Bellevue 15h

début concerts vers 17h

19 h retour à pied vers le village de NDDL départ vers 20h pour arrivée vers 1h30 du matin dimanche à Talence

 

Après des décennies de résistance, le projet d’aéroport dans le bocage de Notre Dame des Landes est enfin abandonné. C’est une victoire historique face à un projet inutile, climaticide, néfaste pour l’emploi et la préservation des terres agricole. Ce résultat est le fruit d’une résistance collective large qui a su faire converger, paysan-­‐ne-s, habitant-­‐e-s ancien-ne-s et nouveaux, élu-­‐e-s, associations, syndicats, partis politiques localement avec le soutien de nombreuses organisations sur le plan national. Cette résistance victorieuse montre la voie et renforce la détermination de tant d’autres luttes contre les destructions écologiques et sociales, conséquences des diktats du capitalisme.

 

Affiches et tracts du 10 février en visuels et version web : ICI

Je n’étais jamais venue sur la ZAD (clip vidéo de 5mn)  

Ensemble, nous avons eu raison du projet d’aéroport !

Nous nous engageons pour l’avenir de la ZAD

lundi, janvier 29 2018

Stop Linky

Pour en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le refuser, vous le pouvez, le collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir Salle de la cheminée au Cinéma Utopia, à l’occasion de l’une de ses réunions. stoplinky.bordeauxmetropole@gmail.com

 

Les RÉUNIONS en Février : Lundi 5/02 à 18h et Samedi 17/02 10h30

 

En Mars : Lundi 5/03 à 18h et Samedi 17/03 à 10h30

 

Qui est concerné ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre logement, que votre compteur soit à l’intérieur, à l’extérieur ou dans les parties communes : c’est celui qui paie sa facture d’électricité qui peut refuser.

vendredi, janvier 19 2018

BORDEAUX TROC MASSAGE

Dimanche 28 Janvier de 14h à 17h RDV Salle de la cheminée

 

L’équipe du Troc Massage est installée pour l’occasion au cinéma Utopia (suivez les flèches !). Venez faire une halte, une pause conviviale ce dimanche 28 Janvier. 

 

Comment ça marche ?

 

Le massage : Choisissez le massage bien-être adapté à votre demande (réflexologie, massage du dos, massage assis, il s’agit bien entendu d’un moment de convivialité, sans visée thérapeutique). Nos spécialistes et professionnels, praticiens en massage, sortent de leurs cabinets ce jour précis pour vous accueillir à “mains ouvertes” !

 

Le troc : En échange de 25 mn de détente, donnez un gâteau, un livre, un pot de fleurs…Faites marcher votre imagination (sans vous casser la tête non plus, venez si ça vous parle).  
 

dimanche, janvier 7 2018

PROJECTION ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX ARTS

Mercredi 17 JANVIER à 11h
(Entrée libre)


Les étudiants, du Parcours Le temps scellé, en 1er cycle de l’École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux, s’infiltrent dans des événements culturels importants de leur ville – le festival Chahuts, festival des arts et de la parole et le FIFIB, Festival International du Film Indépendant de Bordeaux.
Ils s’installent dans les lieux des festivals avec leurs caméras et micros, suivent les acteurs et le public, réfléchissent, questionnent, et dérangent. La projection au cinéma Utopia rend compte de ces rencontres riches et improbables.

- page 1 de 26