La vie de votre cinéma

Fil des billets

jeudi, octobre 12 2017

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux

Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

Lundi 16 Octobre à 13h45 : NOS ANNÉES FOLLES

Lundi 23 Octobre à 16h30 : UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR

Vendredi 27 Octobre à 12h : OUVRIR LA VOIX

Vendredi 3 Novembre à 17h30 : CARRÉ 35

Vendredi 10 Novembre à 14h30 : LA PASSION VAN GOGH
 

mercredi, septembre 20 2017

Ma loute et Abel sur Vidéo en Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Ma-Loute.jpg
 

MA LOUTE
Écrit et réalisé par Bruno Dumont (HD)

 

Nous sommes en 1910 dans la baie de Slack, quelque part entre Boulogne sur Mer et Calais, lieu de villégiature estivale pour les bourgeois de la métropole lilloise qui viennent profiter des bains de mer et des falaises offrant une vue imprenable sur les côtes britanniques, 40 km en face. Les Van Peteghem font partie de ces envahisseurs privilégiés. André (Luchini), industriel pompeux qui se pique de son bon goût pour l’architecture et les automobiles, vient là accompagné de son épouse, la fragile Isabelle (Valeria Bruni-Tedeschi), de leur deux filles et de leur neveu Billie. Complèteront bientôt le tableau des bourgeois en vacances le frère de Madame, Christian, et la sœur de Monsieur, Aude. 
Mais le séjour va être perturbé par de mystérieuses disparitions en série de touristes, sur lesquelles enquête un duo de limiers aussi gauches qu’imbéciles, l’éléphantesque inspecteur Machin et son maigre adjoint Malfoy, les Laurel et Hardy de la police locale. Se pourrait-il que les Beaufort, famille de pêcheurs de moules de la baie – qui, idée surréaliste, font aussi office de porteurs pour les estivants qui ne veulent pas se mouiller les pieds –, aient quelque chose à se reprocher ? La relation naissante entre Ma Loute, le fils des pêcheurs, et Billie Van Peteghem, qui s’habille en fille dès qu’il (elle ?) en a l’occasion et qui dégage un charme pour le moins troublant, a-t-elle un lien quelconque avec l’affaire ? Nous n’en dirons pas plus tant le scénario réserve quelques surprises… que nous qualifierons pudiquement de perturbantes…
Car, comédie ou pas, Bruno reste Dumont et il ne faut évidemment pas vous attendre à une plaisante fantaisie familiale. Ma Loute est à la fois hilarant, jouant à fond le jeu du comique grotesque et dévastateur – on saluera ici la performance histrionesque des trois « vedettes » à qui Dumont fait subir un traitement de choc – et terrible, d’un pessimisme célinien. D’un côté la nullité vaniteuse de la bourgeoisie dégénérée, de l’autre la misère bornée des prolétaires. Ma Loute, c’est donc le mélange détonant de la caricature burlesque et de la cruauté visionnaire des maîtres de la peinture flamande comme Bosch et Brueghel. Ce qui nous amène tout naturellement à signaler la beauté renversante des images composées par Bruno Dumont et son chef opérateur Guillaume Deffontaines, qui nous offrent des plans magnifiques des paysages du Nord, lumière irréelle, couleurs pastels, horizon bas…

 

Lire la suite...

samedi, septembre 9 2017

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux

 

Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :`

Lundi 11 Septembre à 14h30 : CRASH TEST AGLAÉ

Vendredi 15 Septembre à 18h : OTEZ-MOI D’UN DOUTE

Vendredi 22 Septembre à 14h30 : GAUGUIN

Lundi 2 Octobre à 18h : BARBARA

Lundi 9 Octobre à 17h45 : ESPÈCES MENACÉES

lundi, août 28 2017

Revoir le débat avec Robin Campillo à Utopia pour "120 battements par minute"

Vous êtes nombreux à venir voir le vibrant “120 battements par minute”, nous nous en réjouissons !

Nous vous proposons de revoir le débat qui a eu lieu à Utopia Bordeaux le 8 juillet dernier (c’était dans le cadre du festival Les Tropicales) avec Robin Campillo et Arnaud Valois, à l’issue de l’avant-première de “120 battements par minute”.

Un grand merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour avoir filmé et mis à disposition ce moment.
 

Robin Campillo à Utopia Bordeaux (8 juill 2017) from Utopia Bordeaux on Vimeo.

vendredi, août 25 2017

3 nouveautés sur Vidéo En Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Primer.jpg
 

PRIMER
Produit, écrit, réalisé, monté et mis en musique par Shane Carruth

Comment présenter Primer ? Là est toute la difficulté tant le film nous entraîne dans un univers labyrinthique, mélangeant science fiction et réalité scientifique. Tentons un résumé : Aaron et Abe sont jeunes, électroniciens et enthousiastes. Aidés de deux collaborateurs, il travaillent sur de nouvelles cartes informatiques lorsque, par accident, ils découvrent que l’une de leurs « boîtes » permet de réduire la masse des objets. Ils échafaudent une théorie : il existerait des échelles temporelles différentes. Pour la vérifier, il vont tenter l’expérience sur eux-mêmes, modifiant ainsi le cours de leur existence.
On pourrait donc qualifier le film de thriller scientifique, avec pour modèle les films de David Lynch, Pi de Darren Aronofsky mais aussi les thrillers paranoïaques des années 70. Avec un souci aigu du cadre et du détail, le réalisateur distille une ambiance froide et étrange : grain de l’image 16 millimètres, lumières blanchâtres et clinquantes, musique à la fois synthétique et cristalline.
Le début du film se concentre sur les chercheurs en plein travail d’élaboration de leurs cartes informatiques : leur jargon scientifique restera incompréhensible pour la plupart des spectateurs, mais le déroulement de leurs recherches captive.
Puis à mesure que nos protagonistes découvrent les potentialités de leurs machines, le film s’emballe, le montage est de plus en plus éclaté. on navigue dans des espaces temps différents. Grâce au pouvoir de leurs machines, les héros créent leur double : interviennent ainsi sur des événements familiaux passés ou se projettent dans le futur pour avoir un temps d’avance sur le présent… Se posent alors à eux d’inédites questions philosophiques et déontologiques. Mais le pouvoir extraordinaire de leur découverte les entraîne sur une pente dangereuse et très vite les doutes, la folie, la cupidité les submergent. La peur que leur ubiquité soit découverte devient pesante. Le double agit et réagit comme l’original et peut du même coup créer à son tour une nouvelle réplique… 
Sommes nous dans le présent, le passé, le futur ? S’agit il de l’Aaron, de l’Abe originels ou de leur double ? Le réalisateur ne nous prend jamais par la main et il faut rester en alerte, tenter de décrypter les images et de recomposer le puzzle. La seule certitude, c’est qu’on vient de voir un sacré film !

 

Lire la suite...

vendredi, juillet 21 2017

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les spectateurs malentendants

Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

Lundi 24 Juillet à 17h : MARIE-FRANCINE

Mardi 1er Août à 17h15: À VOIX HAUTE

Vendredi 4 Août à 17h15 : CRASH TEST AGLAÉ

Vendredi 11 Août à 18h15 : DJAM

Lundi 21 Août à 19h : LOLA PATER

Vendredi 25 Août à 17h30 : 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Lundi 4 Septembre à 17h : PETIT PAYSAN

samedi, juillet 15 2017

FERMERTURE DU CINÉMA POUR TRAVAUX

ATTENTION !

LE CINÉMA SERA FERMÉ MERCREDI 26, JEUDI 27 et VENDREDI 28 JUILLET

Pour cause de travaux de câblage, et d’adaptation du système de sécurité incendie.

REPRISE DES SÉANCES SAMEDI 29 JUILLET à 14h30

vendredi, juillet 7 2017

LES 4 SAISONS D’ESPIGOULE sur Vidéo En Poche !

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Quatre-saisons-d_Espigoule.jpg
 

LES 4 SAISONS D’ESPIGOULE
Documentaire de Christian Philibert

Un conte où « tout n’est pas vrai, mais où rien n’est vraiment faux ». Il serait une fois, perdu quelque part dans les collines du Haut-Var, un village qui s’appellerait Espigoule. Alors que le commun des « enfants du pays » deviennent généralement manoeuvres, chômeurs ou médecins à la grande ville, l’un d’eux, arrivé à cet âge où l’on voit les choses, aurait senti monter en lui l’envie, le désir, la nécessité de les montrer. Montrer les gens, les lieux, offrir un peu de ce bonheur qu’il aurait pressenti comme vachement important. Et qui, pour ce faire, aurait attaché une caméra, un micro aux basques de ces gens : ses parents, ses potes, à travers tout  Espigoule, pendant toute une année. Il aurait filmé de tout, partout : la traditionnelle fête au bouc, les pitreries des uns, les angoisses clérico-matrimoniales des autres, les coups tordus, le réveillon à la salle des fêtes, le poète, les bergers, le concours de civet, la recette du pousse-miel, les législatives, les philosophes du troquet, la neige, le maire, la chasse, les fermes, l’automne… Un film comme un conte, qui n’existe pas… allez chercher Espigoule sur une carte routière… « Oui, ce village existe, il a l’esprit sagace de ceux dont le courage est devant une glace, d’accepter ce qu’ils sont sans se voiler la face et de rire d’eux-mêmes avant qu’on ne le fasse. »

 

 et plus de 170 films au catalogue : VIDÉO EN POCHE

samedi, juin 24 2017

Le programme du Festival Les Tropicales est arrivé !

Le Festival proposé par SoFilm - le magazine « de toutes les cinéphilies » - se tient du Jeudi 6 au Dimanche 9 Juillet et prend ses quartiers d’été à Bordeaux avec l’événement Les Tropicales, en partenariat avec Darwin et Utopia. Vous pouvez télécharger la grille horaire ici (on aura la version papier dans les tous prochains jours…) :

 

Grille Tropicales 2017


Pour rappel, nous pratiquons les tarifs habituels pour tous les films du festival, donc tickets d’abonnement acceptés ! Pas de réservation ni de prévente pour les séances.

 

Le magazine Sofilm est un mensuel de cinéma de renom qui replace le cinéma au sein des enjeux de société. Il privilégie une écriture journalistique, multiplie les récits inédits, provoque des rencontres improbables avec des artistes hors promotion et des personnalités iconiques (architecte, cuisinier star, homme ou femme politique, gangster, footballeur…).
Sofilm parle de cinéma en s’adressant à tous. Le Festival Les Tropicales prolongera cet état d’esprit avec le même ton ludique et la même fraîcheur. En présence de personnalités du cinéma et d’ailleurs. Un festival sans compétition, mais du cinéma pour tous les goûts et sous des angles volontiers informels :

 

En ouverture (et dans deux salles) : projection exceptionnelle de Okja, le fameux film du coréen Bong Joon-Ho, en compétition à Cannes mais privé de sortie cinéma.
 
Avant-premières (120 battements par minute de Robin Campillo en sa présence, The Square de Ruben Östlund, Palme d’Or du récent Festival de Cannes, Barbara de Mathieu Amalric, Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont, Good Time des frères Safdie, Le Redoutable de Michel Hazanavicius, Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtig, Une prière avant l’aube de Jean-Stéphane Sauvaire, The Florida project de Sean Baker…

 

Projections en plein air, films rares et décalés, cartes blanches en leur présence à des personnalités du 7e art (Gilbert Melki, Abel Ferrara, Albert Serra, Melvil Poupaud, Michel Hazanavicius, Jean-Pierre Mocky, Antonin Peretjako, Jonathan Caouette…), dialogue avec des « acteurs » de la société civile, ciné-concerts, ciné-karaoké, temps festifs… et avis aux amateurs : des ateliers grand public d’initiation aux pratiques cinématographiques.

 

Le programme complet (avec les horaires de projection) sera disponible au cinéma à partir du 1er Juillet et sur le site : SOFILM

jeudi, juin 8 2017

FILMS BEAUX-ARTS

Lundi 12 JUIN à 20h30, PROJECTION D’UNE SÉLECTION DE FILMS RÉALISÉS PAR LES ÉTUDIANTS DE L’ÉCOLE D’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR D’ART DE BORDEAUX

Organisée avec l’agence régionale ÉCLA

Entrée libre.

De la fiction au documentaire, en passant par le cinéma expérimental, les étudiants explorent la diversité du langage de l’image en mouvement.

- page 1 de 24