La vie de votre cinéma

Fil des billets

jeudi, février 15 2018

Revoir la rencontre avec l'équipe du court métrage "Un peu Après minuit"

Nous vous proposons de revoir un moment d’échange chaleureux avec l’équipe du très prometteur court métrage UN PEU APRÈS MINUIT. Etaient présent sur l’estrade : la réalisatrice Anne-Marie PUGA, le réalisateur Jean-Raymond GARCIA, le comédien Rémi TAFFANEL, le compositeur Mathieu MÉGEMONT et l’ange du bizarre, journaliste, producteur, éditeur, animateur Jean-Pierre DIONNET. 

Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment.

 

Un peu après minuit (20 novembre 2017) from Utopia Bordeaux on Vimeo.

jeudi, février 8 2018

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES sur Vidéo en Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Nous-Princesses-de-Cleves.jpg
 

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES
Régis Sauder

Nous, Princesses de Clèves est un film tout en grâce, où une classe de lycéens de la banlieue nord de Marseille, un quartier « difficile » comme on dit, ne se contente pas de jouer les phrases délicieuses du premier roman de la langue française avec une élégance et une saveur épatantes, mais prolongent le texte de confidences faisant apparaître ainsi les concordances évidentes entre les mots de Madame de Lafayette et leur vie. 
Ils ont nom Morgane, Boubacar, Armelle et Virginie, Cadiatou, Gwenaelle, Laura… leurs familles viennent de tous les pays du monde et, du lycée à leur intimité familiale, rien des frémissements de l’amour, des hésitations du désir, du doute, de la solitude, du mal être… évoqués dans le roman ne leur est étranger. Et les conseils que Madame de Chartres donne à sa fille en 1558 ressemblent comme deux gouttes d’eau aux conseils que leur donnent leurs parents aujourd’hui. 

Ce film non seulement parle remarquablement des jeunes, donne le goût de la littérature française, donne à voir la richesse culturelle de la banlieue de Marseille comme aucun autre, mais il dit toute la noblesse d’un travail d’enseignant fait avec passion.
 

et plus de 180 films au catalogue : VIDÉO EN POCHE

mercredi, janvier 24 2018

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

Lundi 29 Janvier à 20h : LA DOULEUR

Vendredi 2 Février à 17h30 : UNE SAISON EN FRANCE

Lundi 12 Février à 20h45 : NI JUGE, NI SOUMISE

Vendredi 16 Février à 18h15 : AU REVOIR LÀ-HAUT

Lundi 26 Février à 17h45 : L’APPARITION

dimanche, janvier 14 2018

Mekong stories et Nahid sur Vidéo en Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Mekong-stories.jpg
 

MEKONG STORIES
Mariano Cohn et Gaston Duprat

Vietnam, au début des années 2000. L’Etat lutte contre la crise économique et la surpopulation. Originaire de la campagne, Vu, 20 ans, débarque à Saïgon pour étudier la photographie. Il loue une chambre dans une maison au bord du fleuve, partagée avec deux amis, Thang, serveur dans une boîte de nuit, qui vit de petits trafics, et Cuong, chanteur de rue. Armé d’un nouvel appareil photo offert par son père, Vu part à la découverte des environs. Le jeune homme est vite attiré par le séduisant Thang. Avec lui, il découvre le monde de la nuit et fait bientôt la rencontre de Van, une jeune femme qui rêve de devenir danseuse de ballet.
Avoir 20 ans à Saïgon au début des années 2000, c’était l’âge des possibles à plus d’un titre : la récente levée de l’embargo américain faisait changer la vie à toute vitesse, explique le réalisateur. Le film incarne ce moment charnière à travers une bande de jeunes gens, logés chichement au bord du Mékong. Un trio se détache : l’apprenti photographe, probable double de l’auteur, l’aspirante danseuse et le petit trafiquant. Une fille, deux garçons et trois possibilités, au moins : le désir circule, des nuits chaudes dans les boîtes de nuit, récemment ouvertes, aux siestes dans la nature, presque sur l’eau. L’angoisse existentielle et amoureuse flotte au-dessus des corps peu vêtus : qui aimer et comment trouver sa place, ou, à défaut, survivre, dans un monde qui se libère, pour le meilleur et pour le pire ?
Ce récit initiatique au pluriel, le cinéaste l’éloigne du film choral classique. Impressionniste, fluide, presque liquide, son style envoûte. La sensualité guide l’agencement et la teneur des scènes. Les sentiments et la sexualité des personnages se révèlent incidemment, au détour d’un plan, comme si on les découvrait en même temps qu’eux. Les virées dans la mangrove et sur le fleuve deviennent pure fantasmagorie, avec étreintes dionysiaques dans la boue, en pleine nuit.

On pense à Marguerite Duras, forcément. Mais surtout aux deux cinéastes chinois qui ont le mieux perpétué son art de la langueur nostalgique : Tsaï Ming-Liang et Wong Kar-wai. Mékong stories pourrait s’intituler Nos années sauvages. (L. Guichard, Télérama)
 

 

Lire la suite...

vendredi, décembre 22 2017

CITOYEN D’HONNEUR et UN MONSTRE À MILLE TÊTES sur Vidéo en Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

 

Citoyen-d_honneur.jpg
 

 

CITOYEN D’HONNEUR
Mariano Cohn et Gaston Duprat

Daniel Mantovani se voit attribuer en grande pompe l’inestimable Prix Nobel de Littérature. Devant la prestigieuse assemblée, notre homme se lance dans un discours désabusé, provocateur, suite auquel une ombre passe sur l’assistance qui n’applaudira pas spontanément. Puis nous voilà cinq ans après. Daniel Mantovani est bien le premier et le seul écrivain argentin à avoir reçu un prix Nobel qui le place, sur le plan de la reconnaissance internationale, au-dessus de l’illustre Jose Luis Borges (immense auteur toujours ignoré par le vénérable jury du Nobel). On s’arrache la présence de celui qui n’a plus rien à prouver.
Mais voilà que dans une brève missive, son passé refait surface. Le maire de Salas, sa petite ville argentine natale, l’invite à une célébration où sa communauté le désignera comme citoyen d’honneur. Notre misanthrope s’embarque pour un aller-retour express au bled, vers le pays des bouseux qui ont constitué toutes ces années son fond de commerce. Car il n’est pas un de ses livres qui n’égratigne Salas et ses habitants, se servant d’eux pour brosser le portrait décapant d’une Argentine qu’il n’a pourtant pas vu évoluer. Sur place il va découvrir, à son grand étonnement, que les bouseux lisent parfois et ont de son œuvre des interprétations bien personnelles. Au fil des rencontres et des événements, l’admiration inconditionnelle envers celui qui a fait la renommée de leur coin paumé va peu à peu se transformer en quelque chose de plus confus et de plus sombre et faire vaciller les certitudes de chacun. L’ambiance se tend, l’humanité s’oublie, toujours plus bestiale et sauvage… Si Daniel Mantovani n’a jamais existé, les réalisateurs se sont pris au jeu jusqu’à lui inventer une œuvre qu’ils commencent à publier.
 

 

Lire la suite...

mardi, décembre 12 2017

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux.

Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

 

Vendredi 22 Décembre à 17h40 : 12 JOURS

Vendredi 29 Décembre à 11h15 : AU REVOIR LÀ-HAUT

Lundi 8 Janvier à 14h45 : L’ÉCHANGE DES PRINCESSES

Vendredi 12 Janvier à 17h45 : LES GARDIENNES

Lundi 22 Janvier à 15h50 : LA VILLA

mardi, novembre 28 2017

PRIX DÉCOUVERTE DES SPECTATEURS D'UTOPIA

Décerné à votre film préféré parmi les premiers films français de l’année 2017

 

A l’initiative des deux associations de quartier La Commune Libre du quartier Saint Pierre et Les Amis de l’Utopia, sera décerné le premier Prix Découverte des Spectateurs du cinéma Utopia  de Bordeaux.

 

C’est donc à vous, spectateurs fidèles, qu’il revient de choisir le meilleur – en tout cas celui que vous préférez – parmi les premiers films français projetés à Utopia entre le 1er Décembre 2016 et le 30 Novembre 2017. Nous avons sélectionné 15 films pour le Prix Découverte 2017 (par ordre alphabétique du titre) :

 

À VOIX HAUTE de Stéphane De Freitas et Ladj Ly
AVA de Léa Mysius
AVANT LA FIN DE L’ÉTÉ de Maryam Goormaghtig
COMPTE TES BLESSURES de Morgan Simon
CORPORATE de Nicolas Sihol
CRASH TEST AGLAÉ d’Eric Gravel
DE SAS EN SAS de Rachida Brakni
LES DERNIERS PARISIENS de Hamé et Ekoué
GRAVE de Julia Ducornau
JEUNE FEMME de Léonor Serraille
LA JEUNE FILLE SANS MAINS de Sébastien Laudenbach
KISS AND CRY de Chloé Mathieu et Lila Pinell
PARIS LA BLANCHE de Lidia Terki
PETIT PAYSAN d’Hubert Charruel
SANS ADIEU de Christophe Agou

 

Pour voter : choisissez trois films sur cette liste (vous pouvez utiliser des bulletins que vous trouverez au cinéma ou aussi découper la page de la gazette). 
Puis déposez votre bulletin dans l’urne qui sera disposée dans le hall du ciné entre le 1er  et le 31 Décembre. Pour la suite c’est tout simple : le dépouillement sera effectué par les membres des deux associations organisatrices et le film le plus souvent cité (il ne sera pas tenu compte d’un éventuel ordre de préférence dans vos votes) remportera le premier Prix Découverte des spectateurs d’Utopia Bordeaux.

 

LE FILM CHOISI SERA PROJETÉ EN FÉVRIER 2018 LORS D’UNE SOIRÉE SPÉCIALE en présence on l’espère de sa réalisatrice (7 films sur les 15 sélectionnés ont été réalisés par des femmes !) ou de son réalisateur.

vendredi, novembre 17 2017

Revoir le débat avec Amandine Gay à Utopia pour "Ouvrir la voix"

Nous vous proposons de revoir le débat avec Amandine Gay à l’issue de la projection en avant-première de son film “Ouvrir la voix” le 29 septembre 2017. Organisée par le collectif Voix décoloniales. Projection animée par Sarah Daniel, anthropologue junior de l’Université de Bordeaux, membre du collectif Voix décoloniales.

Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment.

 

 

Débat avec Amandine Gay à Utopia Bordeaux (29 sept 2017) from Utopia Bordeaux on Vimeo.

lundi, novembre 13 2017

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS

srd.jpg
 

Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux apparaissant à l’écran :

 

Vendredi 17 Novembre à 14h05 : PRENDRE LE LARGE

Lundi 27 Novembre à 17h40 : DIANE A LES ÉPAULES

Vendredi 1er Décembre à 14h05 : MARVIN

Lundi 11 Décembre à 15h : AU REVOIR LA-HAUT

Vendredi 15 Décembre à 17h : LA VILLA

samedi, novembre 4 2017

Le client disponible sur Vidéo En Poche

Vidéo en Poche

des films sur votre clé usb !

5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale 
étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la caisse du ciné le catalogue complet : VIDÉO EN POCHE

 

Client.jpg
 

LE CLIENT
Écrit et réalisé par Asghar Farhadi (HD)

Emad et Rana forment un couple harmonieux de la classe moyenne iranienne. Ils sont beaux, ils sont jeunes, et sont tous les deux comédiens, répétant actuellement La Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller.
Quand le film commence, c’est la panique générale dans leur immeuble : la démolition de bâtiments voisins ébranle les murs, provoque des fissures, chacun se retrouve à chercher un abri provisoire. Un camarade de théâtre leur propose dans l’urgence un appartement toujours occupé par les affaires de l’ancienne locataire, dont ils vont découvrir qu’elle avait sans doute des mœurs légères, et que les voisins n’appréciaient guère ses fréquentations. Un soir, alors que Rana prend sa douche en attendant Emad, elle est agressée par un homme qu’elle ne verra pas. Traumatisée, honteuse, se sentant coupable, elle refuse néanmoins de porter plainte. Un sentiment confus d’insécurité, l’idée d’une menace invisible la hante désormais. Emad va se livrer alors à une sorte d’enquête pour trouver le coupable, cherchant à reconstituer les circonstances pour permettre à Rana de retrouver une vie normale. Cette situation déstabilisante va être le révélateur de la complexité de leurs personnalités et de leur union, dans un contexte de relations sociales perturbées par une accélération de l’histoire peu propice à l’apaisement des individus… 
C’est brillant, captivant et on retrouve la complexité et le charme qui ont fait la réussite des films précédents d’Asghar Faradi : A propos d’Elly et Une Séparation tout particulièrement (disponibles en Vidéo en Poche).
Après Le Passé, tourné en France et en français, le cinéaste revient en Iran, et c’est bien dans cet ancrage profond que ses récits, s’attachant à creuser toujours plus les ambiguïtés des relations humaines, prennent toute leur valeur universelle : même s’ils prennent racine dans les spécificités de la société iranienne, il est impossible de ne pas retrouver là l’évolution anarchique de nos propres sociétés, le chamboulement des valeurs, des repères, l’instabilité politique et sociale générale… 
 

- page 1 de 25