LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LA MÉNARDIÈRE Un habitat partagé à Bérat, entre Toulouse et l’Ariège
C’est un rêve, modeste et fou… Parvenus à l’âge où les clairons sonnent la retraite, une poignée de filles et de garçons se sont mis en tête d’inventer une alternative à ce que la société propose à ses vieux : ne pas vivre seuls, ne pas finir dans une de ces horribles institutions où il ne rest...

Cannes, c’est plus ce que c’était !
C’est tous les ans ou presque la même rengaine. Cannes, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était : la sélection n’est vraiment pas terrible, le palmarès est complètement naze, tout ça c’est copinage et compagnie, bref le festival part à vau-l’eau… Sauf ces deux dernières années, pour des raison...

ROSMERTA, une belle aventure humaine à Avignon, qui continue contre vents et marées.
Suite à une réquisition citoyenne en 2018, le lieu Rosmerta est né et depuis, il donne un toit à près d’une quarantaine de jeunes mineurs isolés et des familles avec enfants en bas âge. L’association qui le gère, composée exclusivement de bénévoles, aide près de 50 personnes sans aucun soutien des p...

Projection unique le vendredi 15 juillet à 11h, suivie d’une rencontre avec Stéphanie Béghain & Olivier Derousseau, et Elias Sanbar, ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco, historien et traducteur des textes de Mahmoud Darwich.

SI JE T’OUBLIE

Olivier DEROUSSEAU et Stéphanie BÉGHAIN France 2022 1h20
D’après le poème Et la terre se transmet comme la langue de Mahmoud Darwich.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



En septembre 2021, Olivier Derousseau et Stéphanie Béghain donnaient à entendre le poème Et la terre se transmet comme la langue de Mahmoud Darwich, sur les deux plateaux du Théâtre de Gennevilliers. Ce poème, écrit en exil en 1989, commence par « ils sont rentrés « et se termine par et « rêvaient et rentraient ». Entre ces deux scansions, sur un mode épique et lyrique, le poème tente de faire voir des absents, une vie quotidienne disparue, la simple réalité d’une terre - les pierres, les orangers , la menthe mais aussi les mouvements des puissances historiques qui l’ont arpentées.
 
En avril 2022 ils sont partis tourner à Jérusalem en compagnie de Léo Richard et Pierre Vincent Cresceri. Le pari de cet exercice  documentaire consiste à trouver dans les brisures géographiques de cette terre, au milieu des murs et de l’occupation, un régime d’images qui corresponde aux brisures et syncopes du poème, à sa lumière noire et son lyrisme. 
Entre une parole délivrée sur scène ici et une cartographie de la réalité là-bas, il s'agit de tenter, par les moyens du cinéma, une ouverture vers sa contemporanéité.
 
(D’après Olivier Derousseau et Stéphanie Béghain.)

Franck Tortiller et Elias Sanbar présentent dans le cadre du Festival d’Avignon, Et la terre se transmet comme la langue d’après Mahmoud Darwich le 14 juillet à 18h et 21h dans la Cour du collège Joseph Vernet.