LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

UN CINÉMA UTOPIA À TROYES DES NOUVELLES DU PETIT NOUVEAU
Citoyens inconnus ou reconnus, journalistes indépendants, petites mains de l’ombre… que serait-on sans vous ?Pour ceux qui auraient loupé quelques épisodes entre deux festivals, deux confinements ou une déclaration de Poutine, rembobinons l’histoire…L’action débute en l’an 2019 après JC, toute l...

LA MÉNARDIÈRE Un habitat partagé à Bérat, entre Toulouse et l’Ariège
C’est un rêve, modeste et fou… Parvenus à l’âge où les clairons sonnent la retraite, une poignée de filles et de garçons se sont mis en tête d’inventer une alternative à ce que la société propose à ses vieux : ne pas vivre seuls, ne pas finir dans une de ces horribles institutions où il ne rest...

Cannes, c’est plus ce que c’était !
C’est tous les ans ou presque la même rengaine. Cannes, ma bonne dame, c’est plus ce que c’était : la sélection n’est vraiment pas terrible, le palmarès est complètement naze, tout ça c’est copinage et compagnie, bref le festival part à vau-l’eau… Sauf ces deux dernières années, pour des raison...

ROSMERTA, une belle aventure humaine à Avignon, qui continue contre vents et marées.
Suite à une réquisition citoyenne en 2018, le lieu Rosmerta est né et depuis, il donne un toit à près d’une quarantaine de jeunes mineurs isolés et des familles avec enfants en bas âge. L’association qui le gère, composée exclusivement de bénévoles, aide près de 50 personnes sans aucun soutien des p...

Projection unique le dimanche 10 juillet à 11h, suivie d’une rencontre avec Joël Chapron, interprète, traducteur et sous-titreur des films de Kirill Serebrennikov, spécialiste des cinématographies d’Europe de l’Est. Animée par Oriane Jeancourt Galignani, rédactrice en chef du magazine Transfuge.

LE DISCIPLE

Écrit et réalisé par Kirill SEREBRENNIKOV - Russie 2016 1h58 VOSTF - avec Petr Skvortsov, Viktoria Isakova, Svetlana Bragarnik, Anton Vasiliev... D'après la pièce Martyr, de Marius Von Mayenburg.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE DISCIPLEVeniamin est un adolescent à la gueule d’ange, troublé par la vie qu’il sent bouillonner en lui et qui l’a sans doute déjà un peu écorché. Il vit avec une mère usée, dépassée, qui cherche à comprendre et qui ne comprend rien. Les crises d’adolescence, les confrontations qui tournent aux insultes n’ont rien de surprenant. Ce qui l’est davantage, ce sont les passages de la bible que Veniamin déclame, exigeant le repentir de la divorcée, donc pécheresse ! Tout ça pour obtenir une dispense pour le cours de piscine ! La piscine ! Nous y voici… Les corps à demi dénudés, troublants. Surtout celui de cette donzelle filiforme en bikini rouge qui sait comment attirer les regards. Veniamin, s’il a du mal à cacher son émoi, reste caparaçonné sous ses vêtements sombres… claquemuré dans la lecture de la Bible qu’il ne lâche jamais. Sonne l’heure de la classe de biologie où l’on enseigne les théories de l’évolution, la contraception : toutes choses contraires aux textes sacrés ! Notre bel apôtre va y aller de son couplet biblique, semer la zizanie, contredire sa prof, Elena Lvovna, athée rationaliste.

La mise en scène percutante, rythmée, ne laisse pas le temps de souffler. Les acteurs sont parfaits ! Difficile de ne pas rester rivé à son siège, subjugué et effrayé par la figure emblématique du prédicateur tout aussi brillant que monstrueux. Aussi délirant soit-il, on comprend le basculement des adultes, rendus d’autant plus malléables par des années de soumission à la dictature de la pensée. C’est une analyse intemporelle qui peut s’appliquer à toutes les formes de fanatismes. Démonstration implacable, s’il en fallait encore une, qu’en s’appuyant sur les textes sacrés, on peut tout aussi bien faire la guerre que l’amour.

Kirill Serebrennikov présente dans le cadre du Festival d’Avignon, Le Moine Noir du 7 au 15 juillet à 22h (relâche le 11) à la Cour d’honneur du Palais des Papes.