AVIGNON

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

La LDH, attaquée, appelle au combat pour les libertés et la démocratie
Le ministre de l’intérieur menace de lui supprimer ses subventions, la première ministre lui reproche ses « ambiguïtés », d’autres polémistes de droites extrêmes leur faisant écho.Si on peut reprocher quelque chose à la LDH, c’est la constance de ses positions et de ses combats. Créée en 1...

Soutenez Utopia Palmer

Projection unique le dimanche 10 juillet à 14h, suivie d’une rencontre avec Anne Théron. Animée par Oriane Jeancourt Galignani, rédactrice en chef du magazine Transfuge.

CE QU’ILS IMAGINENT

Anne Théron - France 2004 1h37 - avec Marie Trintignant, Aurore Clément, Didier Bezace, Julie Gayet...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

CE QU’ILS IMAGINENTAux lisières du fantastique et du portrait borderline, Ce qu’ils imaginent, porte bien son titre puisque le film, affèteries assumées et ambition déclarée, tente de peindre les figures croisées sur une toile mentale sans cesse ambivalente et mouvante, entre traumatisme et rêve, dérive et échappée mélancolique. Juliette tout d’un coup disparaît, abandonnant un mari, qui face à elle, lors d’une banale conversation de début de repas, s’étouffe avec un œuf. Elle se retrouve au Havre par hasard, tente de prendre un bateau pour l’Afrique, s’installe dans un petit hôtel, tombe amoureuse d’un jeune homme, veut refaire sa vie. Et ne veut pas : elle ne désire rien d’autre qu’attendre, oublier, marcher, servir au bar, regarder le monde d’une autre manière, désintéressée et détachée. Comme en partance. Un jour elle partira, on se sait où, et son mari (Marc Barbé, sombre), sur ces traces, remontera la filière de cette fuite et de ces rencontres. Jusqu’au néant.

Rien n’est linéaire dans Ce qu’ils imaginent, tout passe par les sentiments que les uns éprouvent envers les autres, qui déterminent l’atmosphère, les couleurs, la sonorité, la vitesse même du plan. L’ambition d’Anne Théron voudrait relever ce défi : la mosaïque des destins restituée par un kaléidoscope de sensations, selon un labyrinthe de situations et d’itinéraires […].
Le film est attachant, fort de ses personnages, humanité dense, perturbée et hésitante, composant un cinéma très peuplé, où l’expérience à partager se fait sollicitation permanente. Anne Théron n’est pas avare, d’histoires, de couleurs, de lieux, et cette profusion dessine un cinéma du vertige.
Antoine de Baecque - Libération

Anne Théron présente dans le cadre du Festival d’Avignon Iphigénie, du 7 au 13 juillet à 18h (relâche le 10) à l’Opéra Grand Avignon.