LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

DERNIER NOËL AVANT LA FIN D’UN MONDE
Le croiriez-vous ? La bonne nouvelle – car il y en a une – est arrivée le 9 novembre dernier du Conseil d’État, qui a annulé le décret de dissolution du mouvement des Soulèvements de la terre. Pris en Conseil des ministres fin juin, le décret suivait de peu la tentative de requalification – ou ...

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Soutenez Utopia Palmer

Projection unique le lundi 18 juillet à 14h, suivie d’une rencontre avec Nathalie Godard, directrice du pôle Action à Amnesty International France, Béatrice Huret et Mokhtar Mahmoudi dont l’histoire a inspiré le film.

ILS SONT VIVANTS

Écrit et réalisé par Jérémie ELKAÏM - France 2021 1h52 - avec Marina Foïs, Seear Kohi, Laetitia Dosch, Antoine Chappey... D’après le livre Calais mon amour de Béatrice Huret avec Catherine Siguret.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ILS SONT VIVANTSBéatrice (Marina Foïs, magnétique) est aide-soignante, elle ne ménage ni son temps ni ses efforts mais entend bien les consacrer aux malades français, pas aux étrangers qui viennent encombrer les hôpitaux ! L’action se passe à Calais, haut lieu de transition qui accueille toutes les misères du monde. Et de cette engeance-là, chez Béatrice comme chez beaucoup d’autres, on n’en veut pas.

Béatrice réside dans un petit pavillon impersonnel, une existence en train de se vider, son mari vient de mourir. Tous ses collègues flics et leurs épouses proprettes assistent à la cérémonie qui semble procurer à la veuve plus d’agacement que de tristesse. Est-ce ce drôle de deuil et la chape d’une domination masculine soudain levée qui vont faire vaciller les convictions immuables de Béatrice ? Toujours est-il qu’elle va franchir la ligne de démarcation invisible entre son microcosme bien rangé et la jungle, celle des migrants. Une histoire d’amour va naître, une attirance charnelle, sexuelle, puissante que ni la bienséance, ni les vieilles convictions ne pourront entraver... Pas angélique, ni manichéenne, une belle histoire d’amour qui fait du bien à nos neurones. Un Roméo et Juliette des temps modernes, où ce ne sont plus les familles qui se dressent entre les amants, mais des États entiers, des frontières idiotes.

Amnesty International organise 2 jours de rencontre dans le cadre du Festival d’Avignon intitulés Droits humains, récit et contre-récits les 16 et 17 juillet de 11h à 13h et de 15h à 17h à l’Église des Célestins. Baltasar Garzón interviendra le 17 juillet, de 15h à 17h.