Mot-clé - Tchernobyl

Fil des billets

jeudi, avril 5 2018

Commémorer n'est pas célébrer…

Se rappeler des « moments lumineux » certes, mais aussi « braquer quelque lumière sur les périodes les plus sombres »… répondent de sages personnes à ceux qui s’obsèdent à préserver le petit peuple des mauvaise influences susceptibles de lui polluer le mental…
En fait de moments pas rigolos à inscrire dans le grand bouquin des commémorations, on proposerait bien, dans la liste des événements à ne pas oublier : Fukushima, 11 mars 2011, et Tchernobyl, 26 mars 1986. Dates qui marquent le début de deux catastrophes qui continuent à diffuser insidieusement leurs conséquences alors que tout le monde est incité à regarder ailleurs. 
Côté Tchernobyl, 31 ans après, le bilan humain de la catastrophe reste incertain : entre 4 000 et 100 000 morts ! 31 ans après, les chercheurs s’interrogent toujours sur les causes réelles de la catastrophe et des études récentes viennent démentir la version officielle de l’époque : une explosion nucléaire serait la cause de tout et non une erreur humaine. Peut-être une erreur de conception qu’il ne serait pas inutile d’analyser pour anticiper d’autres faiblesses dans la conception des centrales actuelles. Mais chut…

Lire la suite...

vendredi, avril 15 2016

Happy birthday Fukushima... Happy birthday Tchernobyl...

30 ans pour l’un, 5 ans pour l’autre et dans les deux cas, la catastrophe est toujours en cours,  les coûts induits ne cessent d’augmenter. Greenpeace parle de 1000 milliards pour Tchernobyl, on n’en est qu’au début pour Fukushima : trop tôt pour annoncer des chiffres de toute façon imprévisibles. La construction de l’arche enfermant le sarcophage de Tchernobyl ne sera terminée qu’en 2017 (108 m de haut, 270 m de long…) et pendant les travaux, la contamination continue et continuera encore longtemps longtemps après que le dernier poète contaminé ait disparu. Tchernobyl for ever : c’est un bouquin, un DVD qui racontent que le monstre atomique n’a pas fini de sévir (voir sites internet en fin de texte).

Lire la suite...