Vidéo en Poche

Pot à lait - VePÀ partir de mi-septembre à Toulouse et Tournefeuille… « Venir avec sa clé usb pour la faire remplir au cinéma, très écologique, on vient avec son contenant. Ça me rappelle mon village quand ma maman allait chercher du lait dans sa bouteille alu » (par Momo345 sur 01net.).
Vidéo en Poche est une initiative des Cinémas Utopia cherchant à apporter une réponse aux questions posées par notre époque sur les échanges culturels et la rémunération de la création, dans un contexte de ce que l’industrie culturelle a appelé la « guerre du copyright », de crispation autour du droit d’auteur qui tend à opposer les créateurs et leur public par la création de lois liberticides et inefficaces. Vidéo en Poche est la modeste contribution de salles indépendantes.

Le principe est simple : vous venez à la caisse d’une des salles membres du réseau Vidéo en Poche, avec votre support amovible type clé USB ou carte mémoire, et on vous copie dessus le film de votre choix au format ouvert Matroska (.mkv), sans DRM, contre la modique somme de 5€ (les 5€ comprennent 3€ pour l’ayant droit, 0,82€ de TVA et 1,18€ pour la salle). La résolution minimale de la vidéo est celle d’un DVD, et quand la source le permet la vidéo sera à une résolution HD (720p).

Vidéo en Poche, c’est aussi le développement d’un logiciel libre par la société toulousaine Objectif Libre, financé par Utopia. L’objectif est de mettre en place un vrai réseau de diffusion alternatif de films. Pour l’instant, seules les salles Utopia en font partie, mais déjà les autre salles indépendantes de l’association ISF devraient bientôt le rejoindre. Pour permettre d’agrandir ce réseau, il était nécessaire d’avoir un outil informatique à même de faciliter la gestion des ventes et de remonter de manière fiable les données de ces ventes sur une partie serveur à destination des ayants droit. Le développement libre permettra que personne, pas même nous, ne puisse s’accaparer cet outil, et donnera la liberté à d’autres de pouvoir l’adapter à d’autres langues voire à d’autres usages.

Peace, USB, and videotape« Mais pourquoi donc ? » D’abord parce que, salles Art et Essai Recherche, ce qui nous anime est de faire partager des œuvres qui n’ont souvent pas accès à d’autres écrans que les nôtres, ni même au piratage qui n’est somme toute qu’un « avatar » de la consommation de masse.
Parce que le support matériel n’est plus adapté aux usages, que les prix pratiqués dans la vente de DVD sont souvent dommageables à une diffusion plus large de films modestes, et qu’il serait temps pour le bien-être de la planète d’arrêter de graver par millions des galettes de plastique.
Parce que la culture n’a de sens que si elle s’inscrit dans une relation humaine, nous ne proposerons pas de borne automatique ni même de téléchargement sur Internet, d’autres s’en chargerons bien mieux que nous.
Le prix du film correspond au prix moyen d’un ticket de cinéma, et le format ouvert sans DRM permet toute liberté dans la pratique culturelle (dans le cadre d’un usage strictement privé bien sûr), tout en étant un format pérenne pour l’archivage personnel d’œuvres culturelles. Le format Matroska s’imposait car il répond à ces exigences, qu’il permet plusieurs sous-titres et pistes son, qu’il est déjà largement utilisé, qu’il existe de plus en plus d’appareils de salon capables de lire ce format, et qu’il est lisible pour le moins par VLC, un logiciel libre multi-plateforme.

Non au Mac Drive, réalisé par Frédéric Chignac, fut le premier film à être proposé en copie sur support amovible à Utopia Bordeaux lors d’une projection en présence du réalisateur le 24 septembre 2009. C’est grâce à lui et à l’enthousiasme des spectateurs ce soir-là, que nous avons décidé de faire de cette expérience une vraie solution alternative. Pour cela, son film est, et restera proposé dans le réseau Vidéo en Poche tant qu’il le souhaitera. Non au Mac Drive est mis à disposition sous un contrat Creative Commons Creative Commons License, les autres films proposés étant soumis aux droits d’auteurs habituels qui permettent de copier l’œuvre uniquement pour un usage privé (le format ouvert sans DRM rend tout simplement possible l’exercice de ce droit). Les licences CC permettent d’encadrer légalement des pratiques liées à l’environnement numérique, tout en protégeant certains droits des auteurs (pour mieux comprendre l’objet de ces licences, le mieux est de regarder cette conférence de Lawrence Lessig).
Un grand merci également à l’ABUL et à Toulibre, associations d’utilisateurs de logiciels libres, pour leur soutien et l’aide qu’ils nous ont apporté pour mettre en place cette expérience lors des projections de Non au Mac Drive à Bordeaux puis à Tournefeuille.

Les Films du Paradoxe sont le premier distributeur vidéo à vouloir tenter avec nous ce nouveau mode de diffusion avec les films : Les brebis font de la résistance, Ma mondialisation, Paul dans sa vie, et Les LIP, l’imagination au pouvoir. Nous saluons ces défricheurs de talents pour leur esprit d’aventure, et les remercions pour la confiance qu’ils nous accordent.

Dès le lancement à Toulouse et Tournefeuille mi-septembre, d’autres films seront proposés (on y travaille…), mais on vous en parlera dans un prochain billet… Tous les détails sur les films proposés sur le site de Vidéo en Poche : www.videoenpoche.info.

Commentaires

1. Le jeudi, août 26 2010, 10:47 par stéphanie

C’est une formidable idée, j’espère que tous les films et pas juste des documentaires pourront être accessibles.

2. Le jeudi, août 26 2010, 18:29 par Rodolphe

Merci beaucoup pour vos encouragement ! Il y aura également des fictions disponibles dès le lancement (le 15 septembre)…

3. Le lundi, août 30 2010, 20:02 par Pfff

A quand un acces en VOD?

4. Le lundi, août 30 2010, 22:29 par Rodolphe

Désolé pas de VoD, nous c’est de la VeP :)

5. Le mercredi, septembre 1 2010, 11:15 par isasam

Pourrions nous avoir le dernier Avatar en 3D

6. Le mercredi, septembre 1 2010, 11:52 par Rodolphe

Ce n’est pas l’objet de cette initiative, mais on rajoutera petit à petit d’autres films, peut-être y trouverez-vous votre bonheur.

7. Le vendredi, septembre 3 2010, 10:45 par Steph

Enfin un moyen direct de se procurer des films a prix raisonables sans avoir à passer par la machine a generer des marges sans valeurs ajoutees. Mais n’oublions pas pour autant de les regarder dans des salles de ciné!

8. Le vendredi, septembre 3 2010, 12:45 par Rodolphe

Bien sûr ! C’est toujours mieux en salle (c’est pas nous qui vous dirons le contraire), mais comme nous ne pouvons garder à l’écran indéfiniment tous les films que nous projetons, cette offre leur permettra peut-être d’avoir une seconde vie et, c’est leur vocation, d’être vus (en tout cas, c’est dans cet esprit que nous l’avons imaginé).

9. Le mardi, novembre 16 2010, 14:41 par eve

pourriez vous me tenir au courant de vos actualitées si vous avec une news letter ,
?
cordialement
eve

10. Le mardi, novembre 16 2010, 16:05 par juju

Enfin une idée originale pour découvrir et revoir les films de créateurs ! Trop souvent nous ne les voyons qu’une fois en salle Arts et Essais et puis…plouf…pas vendeur, pas commercial !
Merci pour cette info.
cordialement
Juju

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet