Dans ses réponses sur son blog aux critiques formulées à son encontre, nous avons remarqué en particulier cette phrase que nous estimons bien trop complaisante : « Quant aux personnes que ce nouvel article des “anticonspis” étiquette “extrême droite” (Meyssan, Cheminade, Soral…) je les laisse se défendre elles-mêmes, mais je trouve l’accusation “fasciste” à leur endroit tout à fait diffamatoire et infondée » (source).

Sa conviction qu’il faut lire et écouter tout le monde, même ceux avec qui on est pas d’accord, semble l’amener à « recommander » des lectures propres à semer la confusion chez des personnes qui ne prendraient pas le temps d’analyser ces sites avec un recul critique. Au final lui-même fait preuve de trop d’indulgence, et ce genre de prise de position nous apparaît gênante alors que notre époque n’a pas besoin que l’on génère de la confusion en ce qui concerne l’extrême droite.

Étienne Chouard n’est sans doute pas fasciste, et notre intention n’est pas de jeter l’opprobre sur lui, mais il manque visiblement de discernement et mesure mal ou n’assume pas la responsabilité qui est la sienne en tant que personnalité publique. Il nous apparaissait difficile de maintenir sa venue pour les raisons cités plus haut, et le débat aurait porté probablement au final sur bien autre chose que le sujet que nous souhaitions aborder, ce qui n’est pas l’objet de soirées comme celles-là.