Communiqué des Sanofi en lutte

Sanofric.jpgHier, les Sanofi investissaient Utopia Tournefeuille pour l’avant-première du Capital, il était étonnant de constater à quel point le film de Costa-Gavras est proche de la réalité. Parce qu’elle touche à la santé, leur lutte est un symbole, un étendard du bien commun contre la financiarisation. On publie ici leur communiqué, mais allez voir aussi leur site www.scoop.it/t/les-sanofi et signez la pétition sur www.change.org/sanofi :

Depuis plus de 3 ans, Sanofi est en phase dite de « Transforming », une restructuration permanente de la R&D. Aujourd’hui, c’est en détruisant purement et simplement des emplois (fermeture du site de Toulouse, soit 614 emplois et fermeture de la Recherche à Montpellier, soit 200 emplois). Sanofi souhaite concentrer sa recherche sur les sites de Paris, Strasbourg et Lyon, 3 grands pôles d’innovation français (pouvant donc apporter plus d’argent par le biais des subventions dans les caisses de Sanofi), et se désengage de ceux de Montpellier et Toulouse, car, aux dires de la direction, « la région toulousaine ne fait pas partie d’un écosystème fertile ».

En 2011, Sanofi a reçu 130 millions de l’État au titre du crédit impôt recherche, sur les 300 versés au titre des biosciences, et va en recevoir 150 pour 2012. Avec 8,8 milliards de bénéfices pour 35 milliards de chiffre d’affaire en 2011, le groupe a les moyens financiers et le devoir de respecter ses engagements envers ses salariés et les malades. Sanofi à Toulouse devait à terme employer 800 chercheurs aux côtés des laboratoires Fabre qui ont tenu, eux, leurs engagements auprès de l’Oncopôle. Au total, près d’un milliard de fonds privés et publics ont été investis sur l’ancien site AZF.

Nous dénonçons le démantèlement systématique de la recherche en interne pour un objectif uniquement financier comme l’ont démontré les experts économiques du comité central d’entreprise. Sanofi Toulouse et Montpellier ont le savoir-faire et les compétences nécessaires pour répondre aux besoins de la santé de la population. Le désengagement de Sanofi du site de Toulouse et d’une partie de Montpellier n’est que pure spéculation, puisque le but est de faire tout simplement des économies pour pouvoir reverser 50% des bénéfices aux actionnaires l’année prochaine et procéder à des rachats d’actions. C’est le nouveau visage de Sanofi que Messieurs Viebhacher (Directeur Général) et Zerhouni (Directeur Monde R&D) veulent mettre en place.

Commentaires

1. Le samedi, décembre 15 2012, 20:01 par sirventese

la recherche se tourne vers la thérapie génétique,
Sanofi Toulouse est il au point?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet