Journal de bord d'Utopia Borderouge et Tournefeuille 2

Dans ma salle de bain, il y a une petite souris. Je m’en suis aperçue parce qu’elle laissait ses crottes à côté du lavabo après avoir grignoté mon savon… Un soir, j’ai fini par voir son ombre furtive filer contre les tuyaux… Pour l’attraper, j’ai mis des petits morceaux de brioche sur le meuble dans une cage/piège = un petit morceau dans le sas qu’elle peut facilement atteindre pour l’appâter et lui donner le désir de poursuivre, un deuxième délicatement placé sur la partie qui bascule et devrait s’ouvrir comme une trappe pour la confiner, enfin ! Le troisième morceau, le plus gros, trône dans la deuxième partie de la cage, celle d’où elle ne pourra plus sortir… Mais elle est futée la diablesse… je l’ai d’ailleurs aussitôt appelée Algernon (avez vous lu Des fleurs pour Algernon ?). Elle a bouffé la moitié du premier morceau et a du en déduire que j’étais bien intentionnée puisque, ce matin, je l’ai surprise, la coquine, pas effarouchée du tout, debout sur la cage, à me regarder (en respectant les consignes de confinement = 2 m) son petit museau pointu me narguant tant que je restais immobile, puis disparaissant au moindre mouvement de ma part.

Un peu plus tard encore, je l’ai vue se hisser par l’orifice de la cage, rentrer dans le sas… puis emporter le dernier bout du premier morceau de brioche… le second elle l’a délicatement récupéré, dans la soirée, sans faire plonger la bascule… ! Et chaque fois, elle me surveille du coin de l’oeil, semble jauger ma capacité à réagir… et zip ! File dès que je bouge. Et depuis, plus rien. Trop maligne pour aller au bout du piège. Elle s’est remise à grignoter le savon. Que faire ? Bien entendu, je n’ai aucune intention de la zigouiller… si je l’attrape j’irai la porter la haut sur la colline, j’en profiterai pour cueillir un petit bouquet d’églantine… Zaï zaï zaï zaï… Tiens, ça me rappelle quelque chose…. et si on faisait comme Utopia Bordeaux : on vous montre un extrait de film et vous devez deviner son titre et son réalisateur… si vous trouvez vous gagnez…. on ne sait pas encore quoi, mais il faudra qu’on trouve quelque chose de rigolo à la réouverture…

Quiz de confinement : la séquence qui suit est un extrait du premier film qui en annonçait d’autres des mêmes auteurs qui forment à ce jour (25 ans plus tard) une filmographie cohérente et passionnante, intégralement programmée à Utopia depuis la présentation de celui-ci à Utopia Toulouse en 96… (vos réponses et commentaires : felicite.films@cinemas-utopia.org)

Question suivante (difficile)… qui peut dire le titre du film tiré du roman Des fleurs pour Algernon ? Rappel : vous pouvez nous envoyer des petits textes, proposer un film, faire participer les enfants… Cachez vous bien !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet