jeudi, avril 14 2016

J'AIME REGARDER LES FILLES.....

Six années déjà que le lycée Urbain Vitry (ex Lycée Bayard) occupe nos murs. Le projet initiés par plusieurs professeurs a pour visée de permettre aux élèves de mieuxmaîtriser la rédaction de texte et d'analyser des œuvres artistiques autres que littéraires. Donc se mêlent lors des ateliers d'écritures plaisir et travail.

Cette année, les trois films choisis s'intéressent à la place des femmes dans la société. Trois personnages venus d'horizons différents mais animés par un même souffle d'exister et de s'affirmer.

Donc vous trouverez ci dessous, trois critiques élaborées par des élèves pleinement motivés par ce projet.

En annexe, vous trouverez  un carnet du spectateur plus riche en analyses.

 

VIOLETTE, l'affamée

 

«Ma mère ne m'a jamais donné la main..»

 

Phrase singulière pour une femme singulière, dans ses relations amoureuses et ses choix de vie : du marché noir à l'écriture, d'hommes en femmes...

Un plan très court nous montre sa mère en robe de mariée. Elle est enceinte et frappe avec haine sur son ventre. Cela nous fait comprendre que Violette était une enfant non désirée et nous éclaire sur la relation, complexe, qu'elle entretient avec sa mère.
Violette est un film au rythme très lent, découpé en chapitres qui nous parlent du parcours de l'écrivaine Violette Leduc. On peut s'interroger sur cette lenteur qui peine à nous faire rentrer dans l'histoire mais qui, peut-être, reflète l’absence «de but». Elle nous fait vivre l'indécision de Violette, ses failles, son mal-être...

Sa rencontre avec Maurice Saxe, qui l'oblige à exorciser son mal-être par l'écriture mais surtout celle, décisive, avec Simone de Beauvoir, qui voit en elle une grande écrivaine, vont la faire entrer en écriture.

Ce film évoque la difficulté d'être une femme dans les années 1945-1965, et nous rappelle les grandes batailles de l’émancipation féminine dans la seconde moitié du XXe siècle : la question de l'avortement, le droit de disposer de son corps, l'émancipation financière et sexuelle des femmes. Finalement, l'histoire individuelle de Violette rejoint l'Histoire.

 

Lulu femme nue / Lulu, la dévoilée /la révélée??

 

« Dis-donc j'ai raté le train, je ne sais pas comment je me suis débrouillée...»

 

Lulu, femme dans la quarantaine, mariée et mère de trois enfants, loupe son train après un entretien d’embauche catastrophique. Elle appelle sa fille pour le lui dire. Elle décide de prendre des vacances.

Le film porte l'attention sur la liberté de vivre, mais aussi sur les rencontres.

Ce film montre que la vie de Lulu est un stéréotype du métier de mère et de femme, sans rencontres, sans aventure, sans travail et très ennuyeuse. Ce qui pousse Lulu à quitter sa famille pour pouvoir réfléchir à sa vie et à la vie qu'elle aurait pu avoir.

Les rencontres qu'elle fait marquent la puissance de ce film, permettent de lui faire changer sa perception de la vie et de lui ouvrir les yeux sur la vie qu’elle mène.

La rencontre de Charles est la plus importante à mes yeux, elle permet à Lulu de s'ouvrir sur un nouvel amour et cette première rencontre va la relancer...
La deuxième rencontre de Lulu avec Marthe sort de l'ordinaire, cette rencontre va lui apprendre à faire des choix elle-même et c'est aussi grâce à Marthe que la troisième rencontre se produira.
La troisième et dernière rencontre se fera avec Virginie, jeune serveuse humiliée par sa patronne. Lulu se voit dans ce troisième personnage, elle se voit à son âge. Elle finit par la délivrer de sa patronne et lui montrer l'importance de la vie comme lui ont montré les autres rencontres qu'elle a faites juste avant.
Les rencontres que Lulu fait au fil du temps dévoilent la vraie Lulu, faisant écho au titre «Lulu femme nue ».

 

FATIMA, la dévouée

 

«Elles ont toutes besoin d'une Fatima »

C'est la chronique sociale d'une réalité, celle qui « s'abat » sur des femmes qui habitent dans l'environnement parfois rude des cités.

Fatima , « maghrébine », la quarantaine, femme voilée, élève seule ses deux filles, Souad âgée de 15 ans ainsi que Nesrine, 18 ans. C'est le portrait tendre et non dénué d'humour d'une femme prête à tout sacrifier pour ses filles. Elle enchaîne les heures de ménage, s'épuisant physiquement mais aussi moralement.

Ses employeurs mais aussi sa fille cadette la dénigrent mais cela lui importe peu. En effet, l'essentiel, pour Fatima, est d'assurer l'avenir de ses filles. Elle sacrifie sa vie de femme pour son travail...Elle sacrifie ses bijoux en or pour financer les études de médecine de sa fille aînée Nesrine à l'opposé de Souad, la cadette, adolescente en révolte qui fuit le travail et les responsabilités.

Dans ce film tout en finesse et en délicatesse, le rôle de Souad, l'adolescente en révolte, est pourtant surjoué par la jeune actrice, ce qui rend son interprétation peu réaliste. A l'inverse, Nesrine, la fille aînée irréprochable mais aussi fille modèle voire très moderne et qui s'oppose pourtant au père lorsqu'il est question de l'émancipation des femmes, est formidablement bien interprétée dans son combat sur elle-même pour bénéficier de l'ascension sociale (privation des plaisirs estudiantins et de l'amour).

Ainsi, le réalisateur choisit des plans fixes pour filmer les émotions de ses acteurs : colère, tristesse ou joie éclatent sur l'écran. Il n'y a aucun plan large, tout est filmé au plus près d'une réalité sociale qui frôle le documentaire : Il s'agit de montrer les difficultés de vie d'une population mais aussi le racisme dont elle peut être victime au quotidien.

Merci à tous les élèves volontaires de perpétuer le projet ainsi qu'aux professeurs toujours aussi motivés.

 

 

dimanche, mars 20 2016

REPRISE DU PALMARÈS du FESTIVAL CINÉLATINO à Tournefeuille

En guise de séances de rattrapage, une semaine après la remise des prix et la fin des 28èmes rencontres des cinémas d'Amérique Latine de Toulouse, trois films primés dans la section documentaire du festival seront projetés à Utopia Tournefeuille Samedi 26 et Dimanche 27 Mars.

Lire la suite...

jeudi, février 18 2016

LE 21 FÉVRIER À TOURNEFEUILLE 3 SÉANCES EXEPTIONNELLES.

10h CAPITAINE THOMAS SANKARA (FILM+PIÈCE DE THÉÂTRE (de l'AGIT). Séance Unique, achetez vos places dèx à présent.

10h DEMAIN (séance à bâtons rompus).

20h Avant Première gourmande: TEMPÊTE (suivie d'une dégustation d'huîtres et de Picpoul de Pinet).

Toutes les infos dans l'onglet "soirées et débats. Les places sont en prévente à Toulouse et Tournefeuille!

Lire la suite...

jeudi, décembre 3 2015

FORUM DU 5 et 6 Décembre autour du film DEMAIN

C’est vraiment demain que ça commence!

Une trentaine de structures et associations en économie sociale ou solidaire seront là avec des stands: l’occasion d’échanger des idées et d’agir ensemble!

Le forum autour de demain commence samedi par une auberge espagnole le samedi 5 à 12h à Utopia Tournefeuille. 14h10 le film DEMAIN suivi d’un débat animé par les colibris. 

Dimanche: 9h30 petit déjeuner: Utopia offre le café, apportez des viennoiseries. . 10h10 le film DEMAIN et une discussion à bâtons rompus.

 

Vous pouvez nous contacter à demain Utopia@gmail.com.

Inviter vos amis sur facebook:

https://www.facebook.com/events/439431262907957/

Lire la suite...

jeudi, novembre 26 2015

Nuit Fantastique VII (debriefing)

Nuit-fantastique-2015.jpgCette septième Nuit Fantastique surpassa une fois de plus les précédentes éditions par l’horrible excellence de vos déguisements, qui cette année furent d’une sophistication glaçante et sanguinolants de raffinement (ci-dessous quelques photos qui en donnent un aperçu). Ygor Von Raph, pour ses daguerréotypes, s’est distingué cette année par l’emploi pour le décors de crâne dégarni et d’animaux empaillés dignes du Bates Motel. Les portraits les plus hurlants de vérité rejoindront les chef d’oeuvres de taxidermie du hall d’apparât d’Utopia Tournefeuille (le tibia d’or revient sans aucun doute au groupe déguisé en personnages de la série animée Scoubidou…). Merci à toute l’équipe du bistrot, et à DJ No Breakfast sans qui nous n’aurions pas pu rester vivants (et éveillés) jusqu’à l’aube blême.

Lire la suite...

vendredi, novembre 6 2015

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann doivent être relaxéEs !

Pétition adressée à Madame la Ministre de la Justice Christiane Taubira, à signer sur le site change.org :

Bernard, Jean-Pierre, Loïc et Yamann sont convoquéEs au tribunal correctionnel de Toulouse le 9 décembre. Leur crime. Ils sont poursuivis pour « entrave à l’exercice normal d’une activité économique »  à la suite d’un dossier monté par deux organisations pro-israéliennes (dont la section locale LICRA) et adressé au Procureur de la république.

Les faits. Il s’agissait de deux distributions de tracts dans l’espace public toulousain en décembre 2014 et février 2015. Pourquoi un tel déploiement judiciaire pour 4 dossiers vides ?  Devant les succès de la campagne BDS partout dans le monde, le gouvernement israélien - de droite et d’extrême droite raciste – a défini la campagne BDS comme une « menace stratégique » et il reçoit le soutien du gouvernement français qui poursuit la criminalisation des actions militantes BDS qui avait démarré en 2010 avec la circulaire Alliot-Marie. Ces distributions s’inscrivaient dans le cadre de la campagne internationale Boycott – Désinvestissement - Sanctions qui est, à l’image de celle du boycott de l’Afrique du Sud dans les années 80, une démarche citoyenne et non violente, initiée par la société civile palestinienne pour lancer un courant d’opinion mondial en faveur du respect des droits des Palestiniens et pour en finir avec l’impunité de l’état d’Israël.

Lire la suite...

lundi, novembre 2 2015

UN SOUTIEN « FRANC ET MASSIF »…

On vous en a fait le récit dans la dernière gazette. Mais pour les cancres, ceux qui dorment au fond de la classe à côté du radiateur, il nous faut revenir sur la très mauvaise nouvelle qui s’est abattue sur notre occiput au mois de septembre. A Utopia Toulouse, nous sommes confrontés à une augmentation inamicale et sans précédent de notre loyer. Un triplement bien tassé de la somme actuelle qui se verrait portée à 150 000 euros par an plus les charges. Comme on peut s’en douter, il nous sera d’autant plus impossible d’assumer un tel loyer qu’il nous faut dans le même temps songer à adapter, autant que possible, le cinéma aux normes d’accessibilité aux handicapés. Pas de doute, il y a des limites à ce qu’on peut demander à un cinéma d’art et essai comme le nôtre, qui ne passe pas de pub, ne vend ni confiserie ni pop-corn et affiche un prix des places modeste sans bénéficier de subventions des collectivités locales. Ben oui ! En un mot comme en cent, amis spectateurs, votre ciné favori ouvert sous le nom d’American Cosmograph le 17 Décembre 1907 est aujourd’hui rattrapé par l’air du temps. Autant dire qu’il serait cuit et archi cuit de chez cuit sans votre massif et stimulant soutien.

Lire la suite...

mercredi, octobre 14 2015

Avis aux enseignants : des documents pédagogiques sont désormais en ligne pour organiser vos séances scolaires !

Une nouveauté, nous mettons en ligne ici des dossiers pédagogiques de plusieurs films qui s'adressent aux jeunes publics et qui peuvent vous permettre de vous guider dans le choix d'un film pour organiser une séance scolaire.


Ces ressources sont proposées par les distributeurs et peuvent prendre différentes formes : des livrets jeux, des ouvertures thématiques, des analyses approfondies sur le(s) film(s). Ces documents peuvent vous permettre d'avoir des pistes pour préparer la séance avec vos élèves, pour travailler sur l'oeuvre que vous avez choisie à l'issue de la projection ou encore pour proposer des jeux en classe qui prolongent, de façon ludique et instructive, la séance.

Pinocchio_01.jpg

Nous organisons des séances à la carte de certains films qui s'adressent aux jeunes publics et de tous les films que nous programmons actuellement. La liste des films que nous vous proposons est en ligne sur notre site, vous pouvez la consulter ici. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !
N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des conseils.
 

Infos pratiques : les séances à la carte ont lieu, la plupart du temps, en matinée.
Le tarif est de 3€50 par élève, gratuit pour les accompagnateurs. Pour les groupes de moins de 24 personnes : forfait de 84€ (24 X 3€50).
Pour des séances à Utopia Toulouse : 05 61 21 22 11 ou toulouse[at]cinemas-utopia[point]org.

Pour des séances à Utopia Tournefeuille : 05 34 51 48 38 tournefeuille[at]cinemas-utopia[point]org

dimanche, octobre 4 2015

Soutien aux inculpés BDS toulousains

http://www.bdsfrance.org/images/stories/banniere.jpg

RENDEZ VOUS LE MERCREDI 9 DÉCEMBRE devant le tribunal de Toulouse à partir de 13h. Ils sont quatre : Bernard, Jean-Pierre, Loïc, Yamann… convoqués au tribunal pour avoir distribué des tracts dans la joie et la bonne humeur, sans gêner personne, protestant pacifiquement contre la politique d’Apartheid d’Israël. Deux association pro-israéliennes l’ont mal pris et ont entamé une démarche auprès du Procureur de la république. La criminalisation des actions militantes dans le cadre de la campagne internationale BDS (Boycott – Désinvestissement – Sanctions) a démarré avec la circulaire Alliot-Marie qui n’a pas été remise en cause par le gouvernement Hollande. Pire encore, c’est la liberté d’opinion et d’expression qui est bafouée constamment : interdictions de conférences, rencontres, menaces, campagnes mensongères sur internet…

Lire la suite...

vendredi, septembre 25 2015

Quand les élus font leur boulot! Merci aux élus de Colomiers d'avoir défendu Utopia!

Très belle intervention des élus de la liste "Vivre mieux à Colomiers" lors du dernier conseil municipal. Vous avez tout sur le blog d'Alain Refalo (voir la vidéo en bas de page) et le petit passage qui nous concerne est à la minute 1:18… Peut-être la Mairie de Colomiers va-t-elle se enfin accepter de prendre notre gazette dans sa médiathèque, à la piscine… de la même manière que nous acceptons toutes les publications du Pavillon Blanc, du cinéma Le Central, du Festival BD… etc… depuis des années.

Lire la suite...

vendredi, septembre 11 2015

Samedi 12 septembre, visitez le château Berthier!

EXCEPTIONNELLEMENT, dans le cadre des journées du Patrimoine vous pouvez rentrer dans le château de Pinsaguel toutes les infos ici: 

http://www.mairie-pinsaguel.com/pages/202/index.php?agenda_cat_id=2&start

 

Lire la suite...

dimanche, septembre 6 2015

Le cinéma bis s'expose

JDM-3.jpgÀ compter du 14 septembre 2015 et pour un bon mois, venez découvrir le travail de Jean-David Maurel, artiste toulousain.

Né en 1969, il a étudié à l’école de beaux-arts d’Avignon et passé son diplôme au milieu des 90’s. Fervent défenseur de la culture populaire et underground (comics, série B, le rock’n’roll…), par ses toiles ou sur les ondes-radio indépendantes, boulimique d’images en tous genres, il perfectionne son art avec les réalistes américains, la peinture mexicaine et surtout dans le comics americain des années 60’s, 70’s. Ce cocktail multi culturel donne lieu à un télescopage dramatico vintage aux revers acidulés… Pour vous faire patienter, vous pouvez d’ores et déjà découvrir une partie de son travail ici :

JDM-1.jpg JDM-2.jpg

samedi, septembre 5 2015

DEMAIN! Venez nous aider à soutenir ce film essentiel qui sort le 2 décembre!

MAGNIFIQUE! ESSENTIEL! HUMBLE! EFFICACE! GALVANISANT ! On a vu le film ce matin à 8h, on est ressortis en dansant, et pourtant, avec le nombre de film qu'on visionne quand on programme un cinéma on est parfois sévères! On a des dizaines de projets en tête. Merci pour cet outil merveilleux, aux démonstrations imparables, qui fait un tour synthétique des solutions locales et internationales pour un désordre mondial. En marche vers la seule vraie « mondialisation » possible : humaine, respectueuse et protectrice de la vie !

photo_mel_cyril.jpg
photo_mel_cyril.jpg, sept. 2015

 

Lire la suite...

vendredi, septembre 4 2015

Comment peut-on encore se prétendre civilisés ?

Si nous ne faisons rien nos mains resterons ensanglantées et sales le reste de nos vies. Et que pourrons nous dire à nos propres enfants? Comment oserons nous affronter leur regard? Tous les humains ont là devoir de résistance, sans attendre que les technocrates le fassent à notre place. Nous sommes dans un monde à plusieurs vitesses. Il est grand temps nous crions "NON!" tous ensemble, et que nous refusions de passer par les fourches caudines des multinationales, des riches qui nous gouvernent, qui s'enrichissent encore et encore sur le dos des peuples qu'ils paupérisent!

Aylan_Kurdi.png
Aylan_Kurdi.png, sept. 2015

 

Lire la suite...

lundi, août 10 2015

En attendant Fatima et Mediterranea… Deux magnifiques films à venir!

Une magnifique intervention de Fatou Diome, qui ferait presque regretter de ne pas avoir la télé.

Lire la suite...

lundi, juin 15 2015

Une histoire de dingues…

On se pince pour le croire, pour se persuader qu’on est bien réveillé, qu’on n’a pas bêtement cauchemardé. Parce que, si on regarde alentour, que ce soit en couverture ou dans les pages intérieures de nos journaux préférés, au long des flashs info des radios publiques ou privées : rien, nib, nada, que dalle sur champ d’azur, il ne s’est rien passé - « circulez, y’a rien à voir » ! Un coup, si on n’avait pas la tête solidement plantée sur les épaules, à se précipiter sur le tas de fumier, aussi nauséabond que fertile, sur lequel s’épanouissent les fleurs vénéneuses, vert-de-gris et bleu-marine, du plus pur conspirationnisme…
Il y aurait de quoi ! Mais non, on n’a pas rêvé – et oui, c’est une histoire de fous… une histoire qui s’est répétée à plusieurs reprises (et deux fois en 48h) et qui laisse perplexe : étaient-ils seulement mal informés, voire un poil incompétents ou est-ce délibérément, pour des raisons moins avouables, que les « Rambo-warriors » du Raid ont déboulé en pleine nuit chez un militant pacifiste, pareil que s’il s’était agi du pire terroriste sanguinaire de la place ?

Lire la suite...

mardi, avril 28 2015

Shoco courts à Utopia Tournefeuille

Shoco-courts-marginaux.jpgJeudi 23 avril à Utopia Tournefeuille, vous avez été nombreux à venir déguster des Schoko-bons avant d’entrer en salle ! Vincent et Benoît, les co-fondateurs de la communauté du film court, SHOCO, ont commencé par jouer les ouvreurs le temps d’une projection, histoire de bien débuter la soirée. Quelques semaines avant, ils avaient joué les monteurs le temps d’une bande-annonce très réussie qui annonçait cette séance.

Tout droit venus de Paris pour parler courts-métrages à Tournefeuille, Vincent et Benoît ont présenté les sept films de cette séance unique que vous pouvez presque tous (re)visionner en ligne chez vous : Next Floor de Denis Villeneuve (11’50) ; Bon Voyage de Fabrio Friedli (6’14) ; Supervénus de Frédéric Doazan (2’38) ; Daphné ou la belle plante de Sébastien Laudenbach et Sylvain Derosne (15’) ; Je repasserai dans la semaine de Sophie Devautour, Alizée Cholat et Loïc Espuche (7’59) ; El Empleo de Santiago Bou Grasso (7’08) ; Le Skate moderne d’Antoine Besse (6’42).

Lire la suite...

samedi, avril 18 2015

Stop TAFTA : journée internationale d'action contre les traités ultra-libéraux

logo_TAFTA.pngLes peuples et la planète avant les profits ! En quelques mois, la campagne Stop TAFTA a pris de l’ampleur en Europe : 1,5 million de signatures de l’Initiative citoyenne auto-organisée, création de milliers de collectifs locaux, multiplication des débats publics… Le 18 avril, journée internationale d’action pour dire Stop TAFTA et Stop CETA avec les mouvements de toute l’Europe et d’Amérique du Nord ! (plus d’infos sur le site stoptafta31.org)

Lire la suite...

vendredi, avril 3 2015

Attention Dimanche 5 avril à Utopia Tournefeuille

Discosoupe et Rocky! Qu'on se le dise!

le_gaspi_salsifi.png

Lire la suite...

mercredi, avril 1 2015

Après la Cryptoparty de Tournefeuille, photos et bonnes adresses…

cryptoparty-logo.pngLe 21 mars dernier nous célébrions le « printemps des hackers » à Tournefeuille, avec l’organisation d’une Cryptoparty, pour informer jeunes et moins jeunes avec des conférences et des ateliers ludiques (le « coding goûter », avec Olivier Azeau et Combustible, fut une belle surprise). Un grand merci aux organisateurs (en particulier à Da Scritch et son costume, hum, comment dire… de circonstance), et aux associations Toulibre, Combustible, et au stand de la librairie À juste Titre où vous pouvez encore vous procurer les livres proposés (voir la liste en bas de la page de présentation de la journée). Voir les photos de cette journée en fin de billet.

Lire la suite...

- page 1 de 30